La source de cette article se trouve sur ce site

Sans vouloir avoir l’air de persifler, il existe dans l’Union Européenne un pays, indépendant et membre de l’ONU depuis 1960, dont 38% du territoire a été conquis par une force étrangère en 1974 et qui est toujours occupé, à l’heure actuelle.

Il s’agit de Chypre.

L’agresseur est la Turquie.

A la suite de sa conquête, la Turquie a expulsé les 200 000 chypriotes d’origine grecque qui habitaient dans la zone conquise et a commencé un programme de colonisation de 93 000 colons turques d’Anatolie et négocie avec la République de Chypre l’émigration forcée, vers les territoires du nord, des chypriotes turcs vivant ailleurs sur l’île, installant donc environ 160 000 turcs dans une nouvelle République Turque de Chypre du Nord, qui n’est reconnue que par la Turquie.

Drapeau de la République de Chypre

Drapeau de la République de Chypre

Chypre a fait l’objet de 65 résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies depuis 1974, là où Israël a fait l’objet de 226 résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies depuis 1948. Et si l’on veut comparer sur la même période, Israël a fait l’objet de 152 résolutions depuis 1974. Et je ne parle là que des résolutions du Conseil de Sécurité parce que si je compte l’ensemble des résolutions des Nations Unies sur Israël, j’y suis encore demain.

Et alors, vous allez rire, je cherche désespérément une résolution des Nations Unies qui condamne la colonisation turque dans les territoires du nord de l’île et je n’en trouve pas!

Drapeau de la République Turque de Chypre du Nord

Drapeau de la République Turque de Chypre du Nord

Mieux! L’Encyclopédie des Droits de l’Homme, publiée chez Oxford University Press indique que beaucoup estiment « qu’on ne peut pas expulser les colons par la force » et que beaucoup d’observateurs estiment que « la solution doit trouver un équilibre entre légalité des colonies et droits de l’hommes des colons ».

Bizarre de considérer que les colons turcs depuis 1974, qu’aucune culture ou histoire ne rattachent à l’île, ont des droits qu’il faut prendre en compte par rapport à la population historique de l’île alors que les Juifs, qui ont plus de 3000 ans d’histoire et de résidence en Judée-Samarie, n’y ont visiblement aucun droit par rapport à des colons arabes et musulmans dont la plupart ont une présence en Judée-Samarie qui ne dépasse pas 200 ans.

Et pourquoi le conflit israélo-palestinien serait le conflit qui empoisonne tout le Moyen-Orient alors que l’occupation turque de la partie nord de Chypre n’empoisonne pas toute l’Europe?

Je pige rien, moi…

Y aurait-il un soupçon d’antisémitisme dans cette dichotomie?

Pug

1 COMMENTAIRE

  1. Selon que tu seras riche et puissant etc…(La Fontaine) La France riche de ses grands auteurs, devrait, mieux que quiconque, s’appliquer à pratiquer la justice et non à la supprimer par crainte des représailles infligées par quelques desperadoes arabes. Nous sommes dans l’ère des deux poids et deux mesures plus faciles à gérer selon les cas et tellement plus confortables. Mais c’est aussi oublier que toutes médailles ont un revers et que à cultiver la subversion sur son propre sol elle finira bien un jour par vous péter dans la tronche pour pas un rond ! Dormez, dormez bien mes seigneurs le réveil sera terrible, promis juré !!

LAISSER UN COMMENTAIRE