La source de cet article se trouve sur ce site

Le géant suédois du meuble a édité deux catalogues différents en Israël. L’un d’eux, destiné à la communauté ultraorthodoxe, a fait disparaître les femmes.

Chez Ikea, on s’adapte aux différences culturelles. Le géant du meuble avait déjà fait disparaître les femmes de son catalogue en Arabie saoudite, en 2012. Le groupe suédois a récidivé en Israël cet hiver, en effaçant une fois de plus les femmes. Cette fois, il s’agissait de ne pas incommoder les ultra-orthodoxes.  

Le catalogue fait apparaître un monde imaginaire où les garçons sont élevés dans une société mâle, constate le site du Yediot Aharonot.  

Les articles incluent du mobilier particulièrement prisé dans cette communauté: des lits superposés et des bibliothèques destinées à recevoir des livres saints, ainsi que « des tables pliantes et des lits destinés à être utilisés pendant shabbat et les fêtes juives », relève le Times of israël.  

L’absence de femmes a suscité des réactions sur les réseaux sociaux. Le catalogue fait par exemple la promotion d’une table destinée à être utilisée pendant shabbat. La légende de l’image encourage les clients à l’acheter afin de « de profiter d’être ensemble en famille ». « Oh, c’est génial. Je ne savais pas qu’il y avait des familles monoparentales dans la communauté haredi [les « Craignant-Dieu » ou ultra-orthodoxes] », moque un internaute.  

Le catalogue israélien d’Ikea destiné à l’ensemble de la population, ne cache pas les femmes.

© Ikea

« Profiter des produits Ikea, en accord avec leur style de vie »

Ikea, qui compte trois magasins en Israël, a réagi en expliquant avoir lancé ce catalogue alternatif pour « permettre à la communauté haredi de profiter de nos produits et des solutions offertes par Ikea en accord avec leur style de vie ».  

En 2012, lorsque l’existence d’un catalogue sans femme pour l’Arabie saoudite avait été révélée, le groupe suédois avait présenté des excuses face aux réactions indignées en Suède. « Inter IKEA Systems regrette ce qui s’est passé et comprend que les gens soient bouleversés », avait indiqué le groupe dans un communiqué de presse. « Nous allons naturellement revoir nos routines et nos procédures de travail pour s’assurer que cela ne se reproduise plus », avait précisé la multinationale.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here