La source de cet article se trouve sur ce site

La mission :  24 heures pour développer un programme. Impossible ? Pas pour les soldats qui participent à la plus grande compétition de programmation de la Division C5i (Commandement, Contrôle, Communications, Ordinateurs – “Computers” en anglais – et Intelligence)

“Dans le monde entier, le secteur civil développe de nouvelles technologies et Tsahal s’efforce de suivre et de développer des technologies qui s’en inspirent, tout en sachant que la prochaine bataille sera dans le cybermonde,” dit le lieutenant-colonel Nurit, chef de la branche technologique de la Division Lotem TI qui est responsable des innovations du traitement de l’information au sein de Tsahal. Cette année, le Hackathon s’est concentré sur le chat, un programme qui permet d’avoir une conversation avec un ordinateur. Le programme répond en étudiant le comportement humain. Vêtus de leurs vêtements civils pour mieux s’imprégner de l’ambiance start-up, les soldats ont inventé des robots issus de leur débordante imagination.

Intelligence Artificielle

Une urgence peut frapper n’importe où, n’importe quand et n’importe qui. Mais sous le stress, il peut être difficile de se rappeler qui contacter. C’est pourquoi nos soldats ont inventé le “chatbot” (en français : un robot qui chatte) “Blue Light” avec lequel un humain peut avoir une conversation. Il suffit d’écrire un message sur le chat qui classe la situation automatiquement dans une certaine catégorie pour ensuite alerter les autorités en question – Tsahal, la police, les pompiers ou même le conseil municipal. Dans le cas où le robot ne comprend pas la situation ou le lieu, il enverra une question à l’humain pour qu’il soit plus clair, comme une vraie conversation.

pasted-image-0-2

Mr. Je Sais Tout

Le but de ce robot est de répondre aux questions des soldats et des civils concernant l’armée. Comme tout bon élève, le programme apprend étape par étape. “Nous lui insérons beaucoup d’informations puis nous lui posons des questions sur le sujet,” a dit le capitaine Nir, l’un des leaders du projet. “Au début, les réponses sont bizarres et les phrases ont peu de sens mais au fur et à mesure que nous développons le système, il devient plus intelligent et est capable de suivre une conversation tel un enfant qui apprends à parler.” C’est en répondant à des questions précises et personnelles que le le robot apprend. En résumé, plus les gens utilisent le programme, plus il apprend à donner des réponses intelligentes.

Et si cela ne vous a pas suffit, les officiers de C5i en formation ont eux aussi participé à leur propre Hackaton. Voici l’un des meilleurs projets :

Un détecteur de faux profils

Il y a un mois environ, le Hamas a ouvert plusieurs profils fictifs sur Facebook afin de suivre les soldats de Tsahal et pirater leur téléphone. Une équipe du Hackaton a décidé de résoudre ce problème à sa source. Ils ont programmé une application qui détecte les faux profils en recherchant leur photo de profil sur internet et en vérifiant leur liste d’amis. Par exemple, l’application peut vous dire si la photo de profil a été volée et/ou que ses amis n’ont pas vraiment de liens entre eux (sont-il originaires de la même ville ? Ont-il étudié dans la même école ? Ont-ils des hobbies en commun ? Ou sont-ils complètement faux ?)

pasted-image-0-3

Rejoignez-nous sur Facebook et revivez en images les moments forts sur Instagram.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here