La source de cet article se trouve sur ce site

Publié le : 15 mars 2017

Les États-Unis ont exprimé mercredi leur indignation face à un rapport publié par la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (CESAO) qui accusait Israël d’établir un «régime d’apartheid» qui «domine le peuple palestinien dans son ensemble».

« Une telle propagande anti-Israël venant d’un corps de l’ONU dont quasiment tous les membres ne reconnaissent pas Israël n’est pas surprenant » a déclaré l’envoyée américaine Nikki Haley dans un communiqué. « Le communiqué a été rédigé par Richard Falk, un homme qui a à plusieurs reprises fait des commentaires faux et profondément offensants sur Israël et épousé de ridicules théories du complot, y compris sur les attentats terroristes du 11 Septembre, est tout aussi peu surprenant. »

©flickr

« Le Secrétariat de l’ONU a eu raison de se distancer de ce rapport, mais il doit aller plus loin et retirer le rapport », a ajouté Haley. « Les États-Unis se tiennent avec notre allié Israël et continueront à s’opposer aux actions biaisées et anti-israéliennes à travers le système des Nations Unies et dans le monde entier ».

Emmanuel Nahshon – porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères – a comparé le rapport de la CESAO à la propagande nazie.

« Le rapport tel qu’il est ne reflète pas les vues du secrétaire général (Antonio Guterres) », a précisé le service de presse de l’ONU.

La CESAO a son siège social à Beyrouth, au Liban, et est composée de 18 États membres du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here