La source de cette article se trouve sur ce site

Un système unique d’électrification sans fil sur une ligne de bus à Tel-Aviv sera bientôt en service. La route qu’emprunteront les bus électriques de Tel Aviv est une première mondiale. A la différence d’un tramway, il n’y a plus de câbles électriques et la connexion avec la source de courant est sans fil. 

Screen Shot

Dans quelques mois, le projet pilote d’un système d’électrification sans fil dynamique verra le jour à Tel-Aviv sur une ligne de bus. De plus en plus de véhicules électriques arpentent les routes et les rues du monde entier mais les solutions de recharge des batteries ne sont pas à la hauteur de l’enjeu technologique, l’objectif étant d’augmenter l’autonomie et de réduire les coûts. En d’autres termes, les problèmes de temps de recharge et d’autonomie des véhicules électriques freinent considérablement le développement de l’industrie automobile électrique.

Si le test de la société ElctRoad est probant sur Tel aviv, le problème de la recharge des voitures électriques pourrait bien appartenir au passé car la start-up israélienne a installé des plaques de recharge sous l’asphalte et les câbles sont connectés à un convertisseur électrique en bord de route dans le nord de Tel Aviv. Les bus électriques se rechargeront simplement en roulant dessus et pourront rouler 5 kilomètres de plus sur une route ordinaire. L’expérience permettra de valider la technologie, sa résistance à la chaleur, au froid, à l’humidité et au trafic intense.

Oren Ezer et Hanan Rumbak ont fondé ElectRoad en 2013. Les bureaux de la société Electroad sont à Rosh HaAyin et la maison mère est à Césarée, mais Tel-Aviv était un choix évident pour son premier site pilote. La ville a déjà fait un investissement dans les bus électriques pour le transport public. « Tel Aviv est une ville innovante et la municipalité et les sociétés de transports publics nous ont beaucoup aidé» a confié Oren Ezer.

L’ objectif à terme pour les deux entrepreneurs est clairement le marché européen très demandeur de solutions de transports propres mais le potentiel pour la société israélienne est encore plus ambitieux : la Chine a des milliers de bus électriques et les États-Unis sont en pleine montée en charge dans le domaine, sans compter qu’après les transports en commun ElectRoad s’attaquera au transport des véhicules privés. La propriété intellectuelle de la société ElectRoad est protégée par des brevets à Londres. Les systèmes pilotes sont tous fabriqués en Israël. Le cœur du système sera fabriqué en Israël et le reste à l’étranger. Oren Ezer a rencontré Hanan Rumbak  il y a six ans alors qu’ils travaillaient tous les deux chez Elbit Systems. Les deux hommes sont très optimistes mais gardent la tete froide en privilégiant un développement progressif, ils disent avoir énormément discuté avec une vingtaine d’employés de feu la société israélienne Better Place, réseau de voitures électriques qui a fait faillite en mai 2013, en partie en raison de son expansion trop ambitieuse et trop rapide.

Alors ElectRoad prochain Mobileye?

Tel-Avivre – la rédaction 

.

.

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE