La source de cette article se trouve sur ce site

J4 | Auditorium Germaine Tillion – Samedi 18 mars 2017 à 14h30

ARTISTE(S) ET COLLABORATEUR(S) : Par Jumana Manna

Pour son installation Post Herbarium, l’artiste Jumana Manna revisite « l’herbier de Post », conservé à l’Université de Beyrouth et qui archive la biodiversité de Syrie, de Palestine et du Sinaï. Il a été réalisé par le missionnaire, botaniste et chirurgien américain George Post (1838-1909) à la fin du XIXe siècle, dans le cadre d’une expédition scientifique rassemblant des chercheurs européens et américains partis en Terre sainte en vue de réaliser un dictionnaire de la Bible, type d’ouvrage très populaire à cette époque.

Certaines espèces de l’herbier de Post sont aujourd’hui disparues, en raison du changement climatique, de l’urbanisation ou de la guerre, ce qui fait de cette collection une sorte de cimetière des écosystèmes morts et vivants du Liban et de sa région. Lors de cette conférence, Jumana Manna propose une réflexion sur la recherche, et s’amuse des répercussions historiques et contemporaines d’un regard placé entre l’imagination religieuse et l’effort apparemment rationnel de la botanique.

Voir le programme complet de Temps fort Palestine : territoire, mémoire, projections

LAISSER UN COMMENTAIRE