La source de cet article se trouve sur ce site

Des musulmans hollandais ont crié durant le weekend des slogans antisémites pendant de violents affrontements avec la police à Rotterdam, après le refus des autorités de permettre à une ministre turque de faire campagne aux Pays-Bas pour un référendum organisé en Turquie.

Des dizaines de manifestants s’étaient rassemblés samedi soir devant le consulat turc de la ville néerlandaise pour écouter la ministre de la famille, Fatma Betul Sayan Kaya.

En apprenant qu’elle avait été arrêtée, ce qui est faux, la foule a commencé à lancer des « Juifs, cancer » et « Wilders, cancer » peu avant l’éclatement des violences qui ont blessé cinq personnes, dont un policier, a annoncé le Algemeen Dagblan.

Geert Wilders est un politicien anti-islam qui, selon les sondages, est au coude à coude avec le Premier ministre Mark Rutte. Les élections générales ont lieu ce mercredi aux Pays-Bas. Wilders a fait campagne pour empêcher les ministres turcs de tenir des meetings électoraux aux Pays-Bas.

Rutte a ordonné à la police d’empêcher les ministres de s’adresser au public aux Pays-Bas. Cette décision a été jugée illégale par certains, mais d’autres l’ont saluée comme une tentative justifiée d’empêcher toute intervention externe de la Turquie dans les affaires internes néerlandaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here