Accueil ...Et pourtant il s'en passe des choses dans le reste du Monde Google Monde Jean-Luc Mélenchon : « Ceci est une insurrection citoyenne contre la monarchie...

Jean-Luc Mélenchon : « Ceci est une insurrection citoyenne contre la monarchie présidentielle » – Le Monde

36
La source de cette article se trouve sur ce site

Le candidat de la France insoumise présente ses propositions institutionnelles :

Je vous propose au contraire de maintenir en toutes circonstances une capacité d’intervention directe du peuple, en sorte que, à tout moment, un référendum puisse être organisé qui autorise la fin du mandat de n’importe quel élu, du maire, du conseiller général et bien sûr aussi du président de la République.

Jean-Luc Mélenchon met encore encore garde contre certaines dispositions de la Constitution si elle tombait dans de mauvaises mains :

Il y a urgence à abolir la monarchie présidentielle actuelle. Ecoutez-moi, je sonne l’alerte : mesurons bien aujourd’hui les dangers que ce texte permet.

L’article 35 donne la possibilité au gouvernement d’envoyer des troupes à l’étranger sans vote du Parlement pendant quatre mois.

Dans l’ambiance actuelle de l’Europe et de la France, est-il raisonnable qu’un tel pouvoir personnel soit ainsi placé hors d’atteinte ? 

Le candidat de La France insoumise met en garde contre les institutions de la Ve République :

Cette Constitution avait été taillée sur mesure pour un homme exceptionnel dans des conditions exceptionnelles pour faire face à un contexte exceptionnel. Ce temps est révolu et il en reste un texte qui ne doit pas tomber das certaines mains, car il offre à la monarchie présidentielle des moyens exceptionnels. Qui pourrait oublier ici comment, contre l’avis du peuple mobilisé et du Parlement carotté, a été déclenché le feu de l’article 49.3 de la Constitution à six reprises, pour imposer la loi Macron, pour imposer la loi El Khomri. C’est par ce moyen d’une violence incroyable dans une démocratie qu’a été inversé tout l’ordre public social de notre République.

A propos des traités européens, mais aussi des traités de libre-échange comme le CETA, Jean-Luc Mélenchon assure que, s’il est élu, « pour le futur, tous les traités qui visent à déléguer la souveraineté du peuple seront automatiquement soumis à l’approbation référendaire du peuple ».

Jean-Luc Mélenchon toujours : 

Nous disons : c’est l’amour, c’est la fraternité, c’est le soin des autres qui est la raison d’être de la société.

 

Huées du public lorsque Jean-Luc Mélenchon évoque la loi El Khomri. Applaudissements lorsqu’il parle du mouvement Nuit debout.

Alors que le public scande « résistance, résistance ! », Jean-Luc Mélenchon poursuit :

Dans nos rangs passent aussi les ombres de l’humanité humiliée, des noyés de la Méditerranée, des humiliés du travail, tout ceux qui souffrent. 

En arrière plan de la statue de la place de la République, des drapeaux français et un de la Grèce flottent au vent.

Jean-Luc Mélenchon monte sur la tribune et prend la parole sous les applaudissements.
 

Ecoutez cette clameur. […] Ce son est un signal, celui de la force du peuple. 

130 000 

… c’est le nombre de participants revendiqués cet après-midi à Paris, place de la République et dans ses rues adjacentes, par Charlotte Girard, coélaboratrice du programme de La France insoumise.

Merci. Nous ne saurions mieux dire. 

Après une courte intervention vidéo de Bernard Lavilliers, une « chorale de travailleurs » entonne sur scène sa chanson Les Mains d’or. 

Pour compléter, le psychanalyste Gérard Miller a maintenant le micro, après avoir écrit une tribune de soutien dans Le Monde. La voici ci-dessous.

Jean-Luc Mélenchon est arrivé place de la République, à Paris, il y a une demi-heure. Mais impossible de savoir quand il se présentera sur scène.

En cette date anniversaire du soulèvement de la Commune de Paris, le 18 mars 1871, une chanteuse interprète maintenant Le Temps des cerises, la chanson de Jean-Baptiste Clément.

 SUR PLACE 

Dans le cortège de tête, difficile d’avoir une idée du nombre de personnes mais parfois le souffle est impressionnant, écrit notre journaliste Raphaëlle Besse-Desmoulières. 

Vous êtes manifestement plusieurs internautes à suivre en parallèle notre « live » et la chaîne YouTube de Jean-Luc Mélenchon. 

Pas encore, non. Pour l’heure, des musiciens dont le nom n’est pas cité sur la chaîne YouTube de Jean-Luc Mélenchon tentent de faire patienter l’assistance. 

SUR PLACE 

Notre journaliste Arthur Delacquis a rencontré une communiste présente cet après-midi… mais réticente à voter Mélenchon.
 

Pascale Bedreddine travaille dans la fonction publique territoriale :

Je suis militante communiste et assez excédée par l’attitude de Mélenchon à l’égard du PCF. Je participe à cette marche parce que je suis pour une VIe République mais je ne suis pas sûre de voter Mélenchon.

En cause : les législatives de juin, où La France insoumise souhaite concurrencer les candidats du PCF, malgré le soutien que lui apporte la direction du PCF pour la présidentielle.​

Bonjour Alexis, 

vous avez raison, d’autres rassemblements ont lieu en même temps que la marche de Jean-Luc Mélenchon. Depuis le 80, boulevard Auguste-Blanqui, dans le 13e arrondissement de Paris, siège du Monde, je peux simplement vous dire que la Manifestive fait du bruit.

Il s’agit d’un rassemblement de festivaliers prévu à Paris, mais aussi Nantes ou Marseille afin de « danser dans la rue pour la liberté d’expression. » 

Alors que le cortège se déplace actuellement entre les places de la Bastille et celle de la République, la prise de parole de Jean-Luc Mélenchon est censée débuter entre 15 heures et 15 h 30, selon la page YouTube du candidat qui retransmet en direct la journée. L’intervention sera suivie de concerts, sans que le nom des artistes ne soit précisé.

SUR PLACE 

Des nouvelles de notre journaliste Pierre Bouvier, lui aussi présent. 

SUR PLACE 

Notre journaliste Alain Beuve-Méry, également présent sur place, nous fait parvenir un premier texte à chaud. 

14 heures, la place de la Bastille commence à se remplir de monde. Pierre de Bucy, 30 ans, musicien, est venu avec des amis. « C’est ma première manifestation, explique-t-il. Je suis quasi sûr d’aller voter Mélenchon, car c’est celui qui répond le plus à tous mes sujets de préoccupation. »

Pierre souhaite « sortir de la Ve République et du système actuel ». Il souhaiterait « revenir à une démocratie plus participative et plus horizontale. » En 2012, il avait voté François Holllande. Aujourdhui, c’est clairement plus le programme que la personnalité de Jean-Luc Mélenchon qui le séduit, conclut-il.

A gauche, le socialiste Benoît Hamon plaide également pour une VIe République.

Comme l’expliquait notre journaliste Raphaëlle Besse-Desmoulières dans un tchat, la proposition de passer à une VIe République occupe une place centrale dans le projet de M. Mélenchon. C’est même le premier chapitre de L’Avenir en commun« La nouvelle Constitution dont la France a besoin doit être radicalement nouvelleest-il écrit dans son programme. C’est le peuple lui-même qui doit s’emparer de la question et s’impliquer tout au long d’un processus constituant. »

Le candidat veut donc convoquer une assemblée constituante chargée d’écrire une nouvelle Constitution qui sera soumise à référendum. Parmi les mesures proposées dans ce chapitre institutionnel, citons :
 

  • le droit de révoquer un élu en cours de mandat, le non-cumul des mandats, y compris dans le temps ;
  • l’élection des députés à la proportionnelle ;
  • le droit de vote à 16 ans ;
  • le vote obligatoire avec la reconnaissance du vote blanc ;
  • et également le droit de vote aux élections locales pour les résidents étrangers.

La photo en question a été prise en tout début de rassemblement. Nos journalistes seront en mesure de vous en dire plus dans le courant de l’après-midi. 

La question de l’un d’entre vous, Paul pour ne pas le prénommer, a suscité le commentaire d’un autre internaute. 

SUR PLACE 
 

Notre journaliste Raphaëlle Besse-Desmoulières est présente dans le cortège avec les sympathisants de Jean-Luc Mélenchon. Mais sans démasquer certains d’entre eux. 

Avant de vous en dire plus, on peut déjà préciser que Pierre Laurent figure dans le cortège. Le secrétaire national du Parti communiste français, qui soutient officiellement la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, fait d’ailleurs partie des élus à avoir apporté leurs parrainages au candidat de La France insoumise.

Sergio Coronado, député EELV des Français établis hors de France, a également déjà été aperçu dans le cortège. L’écologiste fait lui aussi partie des élus à avoir parrainé M. Mélenchon, dont la candidature a été validée en fin de matinée par le Conseil constitutionnel. 

Manifestement des marcheurs sont déjà présents place de la Bastille, prêts à s’élancer au départ de cette marche, prévu pour 14 heures sonnantes. 

Sur Twitter, le compte officiel de Jean-Luc Mélenchon en a photographié quelques-uns revendiquant, pancartes à l’appui, le passage à une VIe République.

La longue marche de Mélenchon 

Mais avant de se lancer, retour sur l’enquête de notre journaliste Raphaëlle Besse-Desmoulières sur la longue marche de Jean-Luc Mélenchon depuis le 10 février 2016 : ce soir-là, le candidat de La France insoumise annonçait sa candidature au JT de TF1.

Salut à eux, nous les suivrons avec attention dans leurs déambulations. 

A partir de 14 heures, le candidat de la La France insoumise à la présidentielle donne rendez-vous à ses sympathisants pour une marche entre les places de la Bastille et de la République à Paris pour appeler à l’établissement d’une VIe République.

Bonjour à toutes et tous, nous voici de nouveau ensemble pour une nouvelle journée d’actualité politique en direct. 

En ce samedi 18 mars, date anniversaire de la ­Commune de Paris, et cinq ans jour pour jour après son défilé de 2012, nous suivrons le rassemblement autour de Jean-Luc Mélenchon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bonjour, 
Nous avons détecté que votre navigateur utilise un plugin pour bloquer les Publicités.
Vous devez savoir que ce sont les revenus de ces publicités qui nous permettent de gérer et continuer à vous donner le meilleurs de l'actualité.

Merci de désactiver l'extension adblock de votre navigateur (en haut à droite de votre navigateur)

Note pour les publicités bloqués

Bonjour, 
Nous avons détecté que votre navigateur utilise un plugin pour bloquer les Publicités.
Vous devez savoir que ce sont les revenus de ces publicités qui nous permettent de gérer et continuer à vous donner le meilleurs de l'actualité.

Merci de désactiver l'extension adblock de votre navigateur (en haut à droite de votre navigateur)