La source de cette article se trouve sur ce site

Publié le : 19 mars 2017

On va croire que je fais une fixette sur Latifa Ibn Ziaten mais je trouve que sa dernière « sortie » est plus que controversée voire insultante.

Aujourd’hui, une cérémonie spéciale aura lieu à l’école Ozar Atorah devenu OR’Torah en mémoire des cinq victimes : Sandler et Monsonego.

Or, Latifa Ibn Ziaten refuse de s’y rendre car elle trouve que cette cérémonie « essentialise » les victimes juives de Mohamed Merah et ne tient pas compte des victimes de ce dernier sur trois militaires français.

En premier lieu, c’est absolument FAUX ! A aucun moment, lorsque des cérémonies ont eu lieu pour les victimes juives, les rabbins ou ceux qui ont pris la parole n’ont omis de mentionner les trois soldats français tués par Merah.

Ce n’est pas le genre de « la maison ». Pourrait-on répondre à cette femme qui fut la seule à être plus qu’honorée par la République en devenant officier de la légion d’honneur, en étant reçue absolument partout jusque dans l’hémicycle et dans de nombreux pays étrangers.

Cette soudaine rage parce qu’on honore des victimes juives, dans une école juive me laisse vraiment plus que songeuse quant aux « bons sentiments » que l’on prête à cette femme s’agissant de « tolérance » et autres imbécillités servant à noyer le poisson ou plutôt le poison antisémite qui sévit grandement dans les communautés arabo-musulmanes.

Se rendre dans un office juif pour honorer des juifs serait-il bien trop mal perçus par les djeunes que Madame martyr Ibn Ziaten va rencontrer pour prêcher un pseudo vivre ensemble ? Par le Maroc peut-être qui semble se lancer vers un islamisme d’état que le Roi pour rester en place laisse s’installer ?

Voilà une attitude qui ne fait qu’appuyer encore mon coup de gueule sur cette femme hyper-présente et faisant office de martyr quand d’autres comme Eva Sandler ou la famille Monsonego ont la douleur bien moins…ostentatoire.

Il fallait une « Latifa » pour absoudre tous les événements qui allaient se produire à Charlie, Hypercacher, Nice, le Bataclan  ? C’est bien l’impression que tout cela me donne. Une valse de pantins à qui l’on vend de la « religion d’amour, de paix et de tolérance » alors que tous les morts depuis peuvent en attester du contraire.

Aucun regret que cette femme ne veuille participer à un hommage des victimes juives de Merah.

Je dirais même que c’est dans l’ordre des choses et qu’à chacun « ses martyrs » n’est ce pas ?

Si, après une telle attitude, I24 News (chaîne moribonde depuis le départ de Paul Amar), et l’état d’Israel et ses islamo-gauchistes veulent la recevoir, j’en serais extrêmement outrée, déçue et j’en ferais part à l’ambassadrice d’Israel en France.

Un tel manque d’empathie pour des « parts de marchés » est tout simplement ignoble et donne le vrai visage de cette femme et de son foulard islamique qu’elle balade partout.

C’est bon Latifa ! Vous avez fini par m’écœurer par votre omni-présence et par vos poses de Mère Térésa façon arabo-musulmane.

(mère Latifa, Santa Subito !)

Je ne suis pas dupe de votre croisade pour faire accroire que l’islam est « tolérant ». Tous les jours, vos coreligionnaires prouvent le contraire partout dans le monde et en France.

Rien qu’hier à Orly, ce fut certainement un de vos auditeurs qui aurait mal interprété vos paroles ?

Laissez-moi rire.

S’agissant de cet aéroport, beaucoup vous diront qu’en sortir vivants alors qu’une cohorte de chauffeurs de taxi parlant à peine français, vous traînent presque pour vous jeter dans leurs voitures.

J’espère qu’après un attentat, on parlera enfin de ces pratiques qui font du second aéroport de Paris, un véritable souk d’où les pauvres touristes ou arrivants français ont du mal à sortir indemnes.

Latifa Ibn Ziaten n’est vraiment pas celle que les médias nous vendent à longueur d’années. Sa défection et sa crise de nerfs d’aujourd’hui le prouvent amplement.

Nina

1 COMMENTAIRE

  1. NINA . Vous avez remise à jour la vérité flagrante sur cette Dame Latifa qui ose courir de partout
    parler de tolérance (takiah) .Sauf pour aller à la Cérémonie de toutes les victimes à l’Ecole
    Juive Ozar ha Torah et biensur une pensé pour les 3 Militaires victimes aussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE