La source de cet article se trouve sur ce site

Rêve ou réalité ? Les chercheurs du département d’agriculture de l’université d’Ariel en Israël ont planté un premier vignoble après de nombreuses expériences. L’objectif est de retrouver les saveurs des vignes utilisées le vin du Temple il y a 2000 ans et de permettre aux descendants du peuple juif de gouter les terroirs de leurs ancêtres. 

Une histoire d’amour renouvelée

La bénédiction sur le vin a toujours été au centre de la loi juive et en découle une passion incroyable chez le peuple juif. Si la destruction du Temple et l’exil ont bel et bien ruiné toute trace viticoles de l’époque, le retour des Juifs vers Israël a entraîné, et ce depuis les premiers pas du sionisme, une renaissance des vignobles. Or, toutes les espèces de cépages exploités en Israël à l’heure actuelle sont d’origine étrangère. Contre toute attente, la recherche qui a précédé la plantation du vignoble a dévoilé plus de 140 espèces originaires d’Israël. Apres un travail de sélection, les chercheurs ont défini plusieurs espèce et cette première plantation à Ariel a pour origine un raisin qui poussait précisément dans cette région à l’époque du Temple.

La haute technologie au service de l’histoire juive

Cette expérience, qui rassemble les plus éminents spécialistes agronomes, archéologues et de biologistes en Israël, ressemble d’avantage au lancement d’une start-up qu’à celui d’un « nouvel-ancien » vin. Mis à part le travail de fourmi réalisé par le directeur du département botanique de l’université de Bar-Ilan pour repérer les différentes espèces, la réimplantation de ces raisins sur leur terroir originel est une tâche ardue. Mais le pari est pris. Prochain objectif : la récolte des raisins.

060

Un retour aux sources qui se déguste

Les courants messianiques chrétiens se sont immédiatement emparés de cette information et la présente comme une nouvelle une preuve de l’arrivée imminente du messie. Pour d’autres, il s’agit simplement d’une expérience gustative authentique. Quoi qu’il en soit, ce vin qui, si tout se passe bien, sera commercialisé courant 2017, promet de ne pas rester longtemps au fond des caves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here