La source de cette article se trouve sur ce site

Le premier débat télévisé de l’élection présidentielle 2017 (capture LCI). – LCI

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

L’ESSENTIEL

  • Cinq candidats pour un exercice inédit : Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon s’affrontent à partir de 21H00 sur TF1 et LCI.
  • Ce débat va durer plus de 2H30, autour des questions des modèles de société, économique et de la place pour la France dans le monde.
  • Ce débat a créé une polémique, car six candidats qualifiés pour l’élection présidentielle n’ont pas été invités par la chaîne.

A LIRE AUSSI

Que feront les six candidats recalés du débat de TF1?


21h49: Question sur les migrants

Là encore, les candidats de droite et de gauche s’opposent frontalement sur la question des migrants. Cafouillage de François Fillon, pour qui «l’immense majorité» des réfugiés ne sont pas des réfugiés.. 

Quant à Marine Le Pen, elle dit tout d’abord: «Je veux arrêter l’immigration» mais plaide immédiatement pour un solde de 10.000 entrées légales par an.


Marine Le pen: «en réalité, sous Sarkozy, 12 500 postes de policiers et gendarmes ont été supprimés et ces effectifs non reconstitués.»

VERIFICATION. A PEU PRES VRAI

Il y a bien eu 13.000 suppressions de postes, comme l’affirme Marine Le Pen, réparties équitablement entre police et gendarmerie, mais aussi des emplois créés, comme les 2.700 adjoints de sécurité dans la police. Résultat, les effectifs cumulés sont passés de près de 249.700 fonctionnaires en 2007 à environ 240.500 en 2012. 
>> Cela représente au total 9.000 emplois en moins 


21h45: Marine Le Pen critique le bilan de la droite, et évoque «l’explosion de l’insécurité» en s’adressant à François Fillon et Emmanuel Macron

«vous êtes droguée aux pages des faits divers», balance Benoît Hamon à Marine Le Pen. Le candidat PS refuse le tout carcéral.


Benoît Hamon propose de mettre en place «la police de proximité»
 

KESAKO ?

La police de proximité a été instaurée par le gouvernement de Lionel Jospin en 1998. C’est l’une des grandes mesures du gouvernement socialiste. «La police de proximité ce n’est pas seulement une politique de territorialisation, c’est une police qui est à la fois préventive, dissuasive et répressive», expliquait Jean-Pierre Chevènement à l’époque de la mise en place. Elle a été supprimée par Nicolas Sarkozy en 2003.


21h30: Question sur la sécurité et la délinquance

Marine Le Pen fait état d’une insécurité croissante et souhaite notamment le rétablissement des peines planchers, une mesure également défendue par le candidat LR François Fillon. Ce candidat lui aussi parle d’une «insécurité galopante». Il souhaite un recrutement de 5.000 nouveaux policiers et de remettre sur le terrain 5.000 agents existants, parle d’une création de 16.000 places de prison ou encore la généralisation de l’armement pour les polices municipales.

Benoît Hamon souhaite tout d’abord le rétablissement de la police de proximité et de nouvelles recrues de policiers, mais aussi l’expérimentation du récépissé des contrôles d’identité pour éviter les contrôles au faciès.

Jean-Luc Mélenchon estime tout d’abord que «la France se fait voler» par les fraudes fiscales, et souhaite donc mettre l’accent sur «la police financière» et mettre fin à «la clochardisation de la justice». Il veut «en finir à une logique d’affrontement» et veut «mettre fin au contrôle au facciès» par les récépissés d’identité.


«Vous vous trompez si vous croyez que l’apprentissage doit être la voie royale de l’enseignement professionnel» dit Mélenchon

EXPLICATION

Les candidats s’écharpent sur l’apprentissage. L’orientation par défaut des jeunes vers cette filière, leur inadéquation aux attentes de l’entreprise et leur manque d’encadrement expliquent en partie que 28 % des contrats d’apprentissage ont été rompus avant leur terme théorique. On vous en parlait ci-dessous.


21h18: Premier thème: L’éducation

François Fillon (Les Républicains) rappelle les principaux points de son programme, et notamment «un point qui a pu faire sourire», l’uniforme. Il souhaite que les enseignants, «mieux payés», acceptent un «allongement du temps de présence» dans l’établissement scolaire.

Emmanuel Macron (En marche) met l’accent sur les «savoirs fondamentaux» avec plus d’heures de cours en primaire, avec des moyens supplémentaires dans les zones prioritaires «pour corriger les inégalités de la vie».

Jean-Luc Mélenchon (France insoumise): «Je ne partage pas le déclinisme morose qui parle de jeunes qui ne savent ni lire ni écrire ni compter. Vous vous trompez si vous pensez que l’apprentissage doit être la voie royale. Il existe déjà. Je vous demande pourquoi avez-vous fermé autant de lycées professionnels. Il s’en est fermé 170 ces dernières années. Je me propose de verser une alloc d’études aux jeunes qui choisissent cette voie».

Marine Le Pen (Front national) veut «supprimer l’apprentissage des langues d’origine» pour privilégier l’apprentissage du français. Elle est bousculée par Mélenchon qui lui lance: «Comment apprend -t-on le français si ce n’est en le pratiquant».

Benoît Hamon (Parti socialiste) veut «la paix» à l’école et mettre l’accent sur le CP, CE1 et CE2, et réduire le nombre d’élèves par classe en recrutant de nouveaux enseignants, et en rétablissant la formation initiale de ces derniers. Il tacle aussi la candidate FN: «Pour qu’il y ait la paix à l’école, encore ne faut-il pas la prendre en otage d’un débat assez nauséabond comme Marine Le Pen vient de l’illustrer sur les langues d’origine»


21h07: Quel président voulez-vous être?

François Fillon explique tout d’abord que les onze candidats ne sont pas sur ce plateau, taclant ici le choix de la chaîne de Bouygues. Le candidat Les Républicains indique être le seul candidat à pouvoir à avoir une «majorité stable»

Jean-Luc Mélenchon se présente comme le dernier président de la Ve République avant la mise en oeuvre d’une VIe, un régime plus écologique, plus social

Emmanuel Macron souligne au début de son intervention être jeune en politique, et a souhaité «prendre ses responsabilités (…) pour dépasser un clivage ancien».  «Le projet d’alternance profonde (…) porteur d’espoir»

Marine Le Pen s’oppose aussi au choix de TF1 sur la sélection des candidats. «Je veux être la présidente de la République (…) garant de l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire»

Benoît Hamon demande aux électeurs de trancher sur plusieurs questions et affirme: «Je serai un président honnête et juste», «Je tournerai la page (..) et vous proposerai un futur désirable»


21h05 Gilles Bouleau oublie le nom de famille de Jean-Luc Mélenchon

Stress? Première petite gaffe du journaliste Gilles Bouleau  pour présenter le candidat de France insoumise: il oublie son nom de famille..


21h04: C’est parti!


21h03: L’ancien bras droit d’Alain Juppé en mode troll

L’ancien candidat à la primaire à droite Alain Juppé et son ancien directeur de campagne Gilles Boyer regardent le débat ensemble. En mode zen… quitte à troller les candidats qui vont passer leur grand oral à la télé ce soir.. 


21h02: Les candidats prêts 


21h00: Les équipes de François Fillon envoient des éléments de langage à diffuser pendant le débat

Selon un document reçu par 20 Minutes, les équipes de Fillon envoient des éléments de langage à leurs troupes numériques.. 

Selon ce document, les équipes expliquent ainsi: «Votre mobilisation sur les réseaux sociaux sera très observée par les commentateurs, et sera donc primordiale. Nous vous invitons à relayer les propositions de François Fillon sur Twitter en utilisant le hashtag de l’émission #LeGrandDebat, et surtout notre hashtag : ​#FillonPrésident». Ces équipes envoient aussi plusieurs infographies expliquant le programme de leur candidat.


20h58: Pendant ce temps, le candidat Nicolas Dupont-Aignan est dans l’émission «TPMP»


20h46: Les candidats sont arrivés pour le débat, leurs soutiens en place dans les gradins

.. Penelope Fillon, épouse du candidat Les Républicains, est dans le public…


20h37: Qui dit quoi, dans quel ordre et pendant combien de temps?

-Une introduction d’une minute trente durant laquelle le/la candidat(e) dit pourquoi il/elle vise l’Elysée. L’ordre de passage a été tiré au sort. François Fillon parle en premier, puis au tour de Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Benoît Hamon.

-Les trois grands thèmes de la soirée (post de 20h05) suivis d’une conclusion d’une minute trente. François Fillon parlera, puis Benoît Hamon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron.


20h35: «L’autre débat» avec Arthaud et Cheminade, organisé par Explicite, a commencé sur Facebook


20h28: Le plateau du débat, ambiance «Tron» 

Du noir et des grandes bandes blanches, c’est le décor futuriste du plateau qui accueille les candidats à la présidentielle. Et comme on aime la SF, ça nous fait penser à «Tron». Pas vous? 

Catherine Nayl, directrice générale de TF1, a diffusé quelques images du fameux plateau.. 


20h13: Mauvaise ambi dans les couloirs de TF1 selon la directrice de la communication de la campagne de Mélenchon

Sur Twitter, Sophia Chikirou, directrice de la com’ du candidat Mélenchon se plaint d’une mauvaise ambiance dans les couloirs de la chapine qui accueille le débat. 


20h06: Benoît Hamon remercie l’un de ses supporters foufou


20h05: Trois thèmes entre 45 et 50 minutes chacun 

1/Quel modèle social pour la France ? (thèmes: éducation, écologie, sécurité, immigration)

2/Quel modèle économique pour la France ? (thèmes: fiscalité, le temps de travail et le chômage)

3/Quelle place pour la France dans le monde ? (thèmes : Europe, Russie, terrorisme…)


>> Participez avec nous à ce débat, dans les commentaires ci-dessous. On essayera de répondre au mieux, au plus juste et au plus vite


20h03: Que font les récalés du débat?

Six des onze candidats n’ont pas été invités à débattre par TF1/LCI ce lundi soir. 20 Minutes a demandé ce qu’ils allaient faire.. et toutes les réponses sont dans notre papier ci-dessous. Premier indice: Certains vont s’expliquer sur les réseaux sociaux…


Bienvenue dans le live de 20 Minutes pour ce premier débat télé de la présidentielle!

Premier débat pour cinq candidats à l’élection présidentielle sur TF1 et LCI ce soir. Avant l’exercice inédit de ce lundi, chacun des candidats est allé de son conseil, voire de sa prédiction. Dans le camp de François Fillon, distancé par Emmanuel Macron et Marine Le Pen au vu des sondages, on assurait qu’«il n’y a personne à abattre», tout en préparant des listes de critiques. Au Front national, on promettait un débat «très clivant». Emmanuel Macron a déploré dimanche soir d’être «devenu la cible principale» des différents candidats.

Le président de la République François Hollande s’est dit «très réservé» sur l’exercice devant des proches. «Si tout est banalisé, si on « primarise » l’élection présidentielle, on émiette et on fragmente, on met tout en équivalence»…


Mots-clés :

LAISSER UN COMMENTAIRE