La source de cet article se trouve sur ce site

C’est un énorme scandale qui agite en ce moment différents hôpitaux français. L’ex-infirmière Marine G. a été mise en examen à Paris, la police la soupçonne d’avoir échangé plus 9.000 bébés dans plusieurs services de maternité à travers l’hexagone.

Des milliers de familles sont concernées : l’infirmière diabolique échangeaient les enfants dans les services de maternité, profitant de toutes les occasions pour soustraire les nouveaux nés à la surveillance parentale dès les premiers instants de vie.

Certains avaient des doutes …

Certains parents avaient émis des doutes, ce qui a finalement attiré l’attention de la direction de l’hôpital qui a prévenu les services de polices. Il aura fallu 22 ans . Nous avons recueilli le témoignage de cette jeune maman :

« Quand on m’a ramené ma fille après l’avoir mise sous une lampe pour soigner sa jaunisse, j’ai pourtant eu des doutes. Elle avait les cheveux plus longs. Mais l’infirmière m’a affirmé que c’était l’effet des rayons, que l’exposition faisait pousser les cheveux. J’étais jeune, j’avais confiance dans le corps médical. Je me suis tue. Je me serais sentie ridicule d’oser poser une question comme : « Vous êtes sûre que c’est bien mon bébé ? »

Quatre ans après la naissance de son enfant, cette maman n’a toujours pas récupéré son bambin.

Chaque personne concernée sera avertie personnellement par SMS

Les faits reprochés à Marine G. s’étalent depuis 1995. 22 ans pendant lesquels Marine G. aurait échangé plus de 9.000 bébés confirmés, sans doute beaucoup plus selon la police. L’enquête servira a déterminer dans la mesure du possible quelles sont les identités des gens concernés.

« Chacun d’eux sera averti personnellement par SMS » nous explique ce porte-parole de la police. « Nous ne pouvons pas nous permettre d’envoyer 9.000 courriers, vous comprendrez »rajoute-t-il comme pour s’excuser de la méthode utilisée …

5 villes de France concernées

Suite à de nombreuses mutations, et pour suivre la carrière de son mari, Marine G. a étalée sa carrière dans plusieurs hôpitaux français. Cinq villes de France seraient concernées : Paris, Lille, Marseille, Toulouse et Clermont-Ferrand. Si vous ou vos enfants êtes nés dans une de ces villes après 1995, il y a des chances que vous fassiez partie des personnes concernées par ce fait divers dramatique.

Cet article Pendant 22 ans cette infirmière échange plus de 9.000 bébés dans plusieurs maternités françaises est apparu en premier sur Super Astuces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here