La source de cet article se trouve sur ce site

A l’aube ce matin, la police a arrêté 28 membres d’une organisation ultra-orthodoxe connue sous le nom des factions Yerushalmi  sur plusieurs chefs d’accusations dont menaces et intimidations, harcèlements et extorsions de fonds….Parmi les responsables, beaucoup appartiennent au quotidien ultra-orthodoxe HaPeles….

.

Quelque 250 policiers, enquêteurs et autres agents de sécurité ont pris part ce matin pour à l’arrestation des suspects à Jérusalem mais aussi à Bnei Brak, Modiin Illit, Ashdod ainsi que dans d’autres régions du pays.

La faction Yerushalmi, dirigé par le rabbin Shmuel Auerbach, a souvent manifesté  et bloqué des routes à travers tout le pays pour protester contre la conscription des étudiants de yeshiva dans l’armée israélienne. Parmi les 28 suspects arrêtés, la plus part travaillent au quotidien ultra-orthodoxe HaPeles, un journal appartenant à Yerushalmi.

A la suite d’une enquête qui a duré six mois, la police a arrêté les cadres supérieurs et les rédacteurs en chef du journal pour harcèlements présumés sous la forme d’appels téléphoniques incessants via un centre d’appel mais aussi emails et  fax envoyés et destinés aux dirigeants d’entreprises pour les contraindre à faire de la publicité dans le quotidien.  Coca Cola, Shufersal, le ministère de l’Intérieur, Tnouva, Strauss, Terra ou encore Optica Halperin auraient été victimes de harcèlements, d’extorsions de fonds, de menaces et d’intimidations.

Le Rabbin David Zicherman, un étudiant de Shmuel Auerbach, a déclaré à la radio militaire que ces arrestations n’étaient qu’une tentative d’intimidation du gouvernement pour mettre fin aux manifestations de Yerushalmi mais qu’aucune preuve d’aucun chef d’accusation ne sera établie.

Tel-Avivre- la rédaction –

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here