La source de cette article se trouve sur ce site

Le 30 aout 2011. Portrait Jean-Michel Baylet . // V. WARTNER / 20 MINUTES – V. WARTNER / 20 MINUTES

Il partage avec Emmanuel Macron « beaucoup de valeurs » sur le plan idéologique, sociétal et économique. Jean-Michel Baylet, actuel ministre de l’Aménagement du Territoire, crée la surprise ce mercredi matin en annonçant dans Le Parisien son ralliement au leader d’En Marche.

>> A lire aussi : Présidentielle: Sylvia Pinel et le PRG apportent leur soutien à Benoît Hamon

Le patron des journaux du midi, qui s’est mis en retrait de ses activités de presse pour rejoindre son ministère, estime dans la dernière ligne droite qu’Emmanuel Macron est le « mieux placé pour battre des candidats » qu’il ne « souhaite pas voir accéder à l’Elysée ».

Casse-tête annoncé

Une annonce qui complique un peu plus la donne à gauche pour les législatives car le Parti radical de gauche, dont Jean-Michel Baylet a laissé la présidence à Sylvia Pinel, soutient, lui, le candidat socialiste Benoît Hamon. Le PS et le PRG ont d’ailleurs passé un accord en prévision des législatives.

>> A lire aussi : Meeting de Benoît Hamon à Toulouse: Les militants socialistes tentent d’y croire encore

Jean-Michel Baylet assure ne pas avoir parlé de sa décision avec François Hollande mais son agenda ministériel indique qu’il doit le rencontrer ce mercredi après le Conseil des ministres.

Après Jean-Yves Le Drian, Jean-Michel Baylet est le deuxième poids lourd du gouvernement Cazeneuve à rejoindre Emmanuel Macron.

Mots-clés :

LAISSER UN COMMENTAIRE