La source de cette article se trouve sur ce site

Une délégation de 27 étudiants de premier et deuxième cycles de l’Université Paris- Dauphine, en voyage de découverte en Israël, certains pour la première fois, ont été reçus à la Faculté de Gestion Coller de l’Université de Tel-Aviv par Hila Rachmani, responsable de la coopération et des échanges internationaux de la faculté, et Hila Glick, directrice des partenariats internationaux de Startau, le centre d’entreprenariat de l’UTA.

.

Au cours d’une présentation courte et attrayante, Hila Rachmani a replacé l’Université dans un cadre statistique plus global. Ainsi aurons- nous appris que d’après le World Happiness Report 2017 (Rapport mondial sur le bonheur, publié par l’ONU), Israël est le 11e pays le plus heureux du monde. Le Forum économique mondial la classe pour sa part comme la 2e nation la plus innovante. Les deux-tiers des startups israéliennes sont situées à Tel-Aviv, la plupart autour du boulevard Rothschild. La métropole balnéaire israélienne est la ville du Moyen-Orient la plus attrayante pour les jeunes, d’après le Youthful cities Index, qui la classait également au 14e rang dans le monde sous cet aspect en 2015.

Etablie en 1956, l’Université de Tel-Aviv est la plus jeune du pays, mais aussi la plus grande, avec ses quelques 30000 étudiants (dont 14 000 en deuxième et troisième cycles) répartis entre ses 9 facultés, ses 27 écoles et 125 départements. La Faculté Coller de Gestion, au premier rang en Israël, dessert 3300 étudiants, et a obtenu pour la troisième année consécutive les 5 palmes du classement Eduniversal des meilleures écoles de commerce dans le monde. L’Ecole est partenaire d’une centaine des meilleures écoles de gestion dans le monde dont Kellogg et HEC.

La Faculté propose aux étudiants étrangers un choix varié de possibilités d’études ou d’expériences, comme le programme de 10 jours Doing business in Israel, ouvert aux étudiants de MBA, qui se déroule deux fois par an et donne droit à des crédits universitaires, et le Sofaer international case competition, qui met en compétition des étudiants du monde entier pour la résolution d’un problème complexe qui leur est proposé.

Hila Glick présente ensuite Startau, le centre d’entreprenariat le plus grand et le plus actif en Israël, créé en 2009 afin d’améliorer les capacités de l’Université à offrir un soutien aux startups naissant sur son campus. Au fil des ans, le Centre a acquis une solide réputation dans l’éducation à l’entrepreneuriat, et la liaison entre les investisseurs et les entrepreneurs. Il rassemble 8000 étudiants et diplômés et regroupe une communauté de près de 20 000 entrepreneurs, investisseurs, professionnels de tous les domaines et entreprises internationales.

Répondant aux questions des étudiants, Hila Glick a donné son explication du positionnement d’Israël comme la nation startup : « Israël a décidé d’investir dans les startups et l’innovation à partir des années 90. Le marché local israélien est très petit. De plus, nous ne pouvons pratiquer l’import-export avec nos voisins. Nous nous trouvons donc face à un défi, face auquel le développement de la nation startup représente une réponse. De plus, en raison de l’environnement sécuritaire et de la vie qu’ils mènent, les Israéliens sont des ‘preneurs de risques’. Tel-Aviv est le deuxième écosystème de startup dans le monde après la Silicon Valley, et Startau est au centre de cet écosystème ».

« L’Université de Tel-Aviv investit pour aider ses étudiants à sortir sur le marché en développant leurs idées, et a réussi à se positionner à la 9e place dans le monde pour le nombre de ses anciens étudiants devenus entrepreneurs ».

Source les Amis de l’Université 

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE