La source de cette article se trouve sur ce site

Entre le 8 et le 11 mars 2017, le Centre palestinien de politique et de recherche (PSR), dirigé par Khalil Shqaqi, a mené une enquête auprès de 1 270 Palestiniens interviewés face à face dans 127 endroits choisis au hasard en Judée- Samarie et dans la bande de Gaza. L’enquête aborde une variété de questions brûlantes.

32% pensent que la présence israélienne durera encore 50 ans, 24% croient qu’elle prendra bientôt fin et 29% croient qu’elle cessera dans cinq à dix ans ou plus.

64% des sondés espèrent que le Président Abbas démissionne alors que 31% souhaitent qu’il reste à son poste.

En cas de nouvelles élections, Ismail Haniyeh et Mahmoud Abbas recevraient 47% des voix. Si Abbas ne se présente pas une nouvelle fois, 33% préfèrent voir Marwan Barghouti élu, tandis que 20% opteraient pour Ismail Haniyeh et 7% pour Mohammad Dahlan.

77% des sondés affirment que les institutions de l’AP sont corrompues. 47% considèrent l’Autorité palestinienne comme un fardeau pour les Palestiniens alors que 48% la voient comme un atout.

La plupart des sondés ne croient pas que la solution à deux États soit viable. Beaucoup sont mécontents de la réponse de la direction palestinienne au sujet des localités juives. Interrogés sur la meilleure façon de réagir aux plans d’expansion des «  implantations », 25% pensent qu’il faut suspendre la coordination sécuritaire avec Israël; 24% pensent qu’il faut déposer une plainte à la Cour pénale internationale; 19% pensent qu’il faut reprendre les attaques armées.

LAISSER UN COMMENTAIRE