La source de cet article se trouve sur ce site

Un policier a été tué et deux autres grièvement blessés jeudi soir lors d’une fusillade sur la célèbre avenue des Champs-Elysées à Paris. L’auteur a quant à lui été abattu. Une touriste a également été légèrement touchée par des éclats. 

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête, a indiqué le parquet. Les papiers d’identité trouvés sur l’agresseur appartiendraient à un individu connu des forces de police et fiché « S ». Des perquisitions ont lieu au domicile de l’assaillant présumé

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve s’est rapidement rendu à l’Elysée pour rejoindre le président François Hollande et faire le point sur la situation.

Attaque délibérée

Si dans un premier temps un braquage ayant mal tourné avait été évoqué, Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur a écarté cette hypothèse et précisé que « Peu avant 21h00, une voiture est arrivée à hauteur d’un car de police (..), un homme est sorti du véhicule, a ouvert le feu a priori à l’arme automatique sur le car de police, a tué un policier et ensuite a tenté de partir en courant en essayant de prendre pour cible d’autres policiersIl a réussi à en blesser deux autres avant d’être abattu par les forces de l’ordre« , soulignant que ces policiers avaient « délibérément été pris pour cible« .

Le président François Hollande a lui-même déclaré: « Nous sommes convaincus que les pistes qui peuvent conduire à l’enquête et qui devront révéler toute la vérité sont d’ordre terroriste« .

Le véhicule à bord duquel l’assaillant serait arrivé. – © Tous droits réservés

Quartier bouclé mais pas sécurisé

La prestigieuse artère très prisée des touristes, en plein cœur de Paris, a été bouclée et d’importantes forces de police ont été déployées dans le quartier. Une vingtaine de fourgons de police a été déployée à proximité et des hommes de la BRI (Brigade de recherche et d’intervention) ont été appelés en renfort. Un hélicoptère a survolé la zone.

Les stations de métro Champs-Elysees-Clemenceau, F. Roosvelt et Georges V ont été fermées. Sur son compte Twitter, la préfecture de police a conseillé d’éviter le secteur pendant une bonne partie de la nuit.

Cette fusillade est survenue à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle dans un contexte où la France a été confrontée depuis 2015 à une vague d’attentats djihadistes sans précédent ayant fait 238 morts.

Ce que l’on sait:

La déclaration de François Hollande

La déclaration de Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here