La source de cette article se trouve sur ce site

Le naming, cette pratique commerciale qui consiste à donner à une enceinte sportive ou une compétition le nom d’une marque ou d’une entreprise, peut parfois donner des résultats surprenants. Jeudi, la Ligue de football professionnel a officialisé le changement de nom de son produit-phare, la Ligue 1, désormais baptisée « Ligue 1 Conforama« . Le groupe d’ameublement et de décoration devrait verser un peu moins de 10 millions d’euros par an pour s’octroyer cette grosse publicité.

Mais le choix de cette entreprise fait sourire. L’association du terme Ligue 1 suivi de Conforama a un aspect surréaliste. Le choix du concurrent But aurait été peut-être plus approprié pour la dimension footballistique. De plus, face à la puissance financière que dégage aujourd’hui le football, une marque sportive ou davantage prestigieuse serait parue plus adéquate. Barclays sponsorise par exemple la Premier League anglaise, pour un montant estimé à 55 millions d’euros par an. Une entreprise de meubles, plus modeste que le mastodonte bancaire britannique, fait peut-être moins sérieux et témoigne aussi de l’écart financier entre la Ligue 1 et le championnat d’élite outre-Manche. À l’annonce de cette nouvelle, les internautes de Twitter n’ont pas manqué d’imagination pour la faire tourner en dérision.

Même des joueurs comme Lucas Deaux (Guingamp) se moquent.

LAISSER UN COMMENTAIRE