La source de cette article se trouve sur ce site

FILE IMAGE

Un avion de guerre jordanien opérant dans le cadre de la coalition menée par les Etats-Unis a conduit des frappes aériennes contre un convoi de l’armée syrienne d’Assad qui se dirigeait le long de la route internationale Al-Tanf-Damas-Bagdad. Ces frappes ont pris pour cibles les forces syriennes dans la zone d’Al-Shuhaimi, à 50 kms de la ville d’Al-Tanf, située sur la frontière jordano-syro-irakienne.

Ces frappes aériennes ont détruit deux tanks de combat et endommagé un véhicule Shilka, plusieurs pickups et camions. Six combattants syriens de l’armée d’Assad ont perdu la vie et 3 sont grièvement blessés.

Selon certains responsables de la Défense américaine, cités par l’agence de presse Sputink, contrôlée par le Kremlin, le Commandant de la coalition américaine considère que l’armée syrienne s’est montrée menaçante envers les troupes de la coalition.

Le Commandant sur le terrain a perçu que ces forces se comportaient de façon menaçante envers les forces de la coalition », a déclaré un responsable de la Défense.

Pendant ce temps, le Jaish al-Thwar, un groupement reberlle appartenant à l’armée libre syrienne et appuyé par l’Amérique, a affirmé que ses combattants avaient dû se confronter militairement à l’armée d’Assad, qui l’empêchait d’approcher de la zone d’Al-Tanf.

Selon des sources pro-américaines, les avions de chasse de la coalition ont pris pour cibles certaines milices chiites ^pro-iraniennes et non l’armée syrienne, comme le prétend le Kremlin. Cependant, les opérations des milices chiites sur la route d’Al-Tanf ne disposeraient pas de tanks ni de véhicules Shilkas et il y aurait de nombreuses photos et vidéos démontrant la ^présence d’éléments de l’armée syrienne d’Assad dans le secteur.

On pense que les Etats-Unis pourraient utiliser la question très litigieuse de la présence en Syrie de ces milices chiites comme une raison légitime de stopper la percée des forces syriennes d’Assad dans ce secteur. Le bloc conduit par l’Amérique travaille à isoler la Syrie de l’Irak, en appuyant la volonté israélienne d’empêcher l’Iran de transférer des armes au Hezbollah par la Syrie et l’Irak.

southfront.org

LAISSER UN COMMENTAIRE