La source de cette article se trouve sur ce site

Hugo Lloris en détresse après avoir permis à la Suède de battre la France (2-1) en match de qualification pour le Mondial 2018, le 9 juin 2017. — FRANCK FIFE / AFP

  • L’équipe de France a perdu en Suède (2-1) en match de qualification à la Coupe du monde
  • Hugo Lloris est responsable du second but suédois, inscrit suite à un dégagement raté
  • Le gardien des Bleus est venu s’expliquer devant la presse après la rencontre

De notre envoyé spécial à Solna,

Il aurait pu faire l’autruche mais, honnêtement, ça nous aurait beaucoup étonné venant de lui. Encore marqué mais le regard franc, Hugo Lloris est arrivé parmi les premiers en zone mixte pour débriefer cette défaite de l’équipe de France en Suède (2-1), vendredi, et bien sûr parler de son erreur. A la dernière seconde, son dégagement dans l’axe complètement raté a permis à Toivonen de marquer le but de la victoire depuis le rond central. Le capitaine malheureux raconte :

« C’est une passe en retrait. J’ai l’habitude de jouer, de repartir de derrière… On peut toujours avec des « si » refaire le truc. Mais j’essaie toujours de repartir propre, malheureusement cette fois l’adversaire a bien pressé, je me suis retrouvé dans l’obligation de dégager en catastrophe et puis le ballon est mal parti. Le mérite en revient aussi au joueur, qui la met bien ».

Forcément, on le pense au fond du gouffre. Nous on y serait, ou pas loin en tout cas. Mais c’est peut-être aussi pour ça – et une sombre histoire de talent aussi – qu’on n’est pas footballeur de l’équipe de France. Hugo, deuxième volet :

« C’est le football. Je garde la tête haute. Des erreurs j’en ai fait, je les ai toujours assumées. J’assumerai celle-ci aussi. Ce n’est pas l’un des pires moments de ma carrière, il faut relativiser, c’est du sport. Il y a parfois des erreurs, aujourd’hui ça me tombe dessus. Il n’y a pas de problème, je l’assume totalement. Le seul regret que j’ai, c’est que ça a un impact sur le résultat. Même si je sais que l’équipe de France est forte et qu’il reste encore quatre matchs pour aller chercher la qualif’».

Inutile de préciser que personne chez les Bleus n’a sorti la pelle pour enterrer le gardien de Tottenham. « On sait tous le grand gardien qu’il est, tous les services qu’il a rendus à notre pays. Il a fait une erreur, on ne va pas l’accabler pour ça », dit Kylian Mbappé. « Tout le monde l’a soutenu, ajoute Antoine Griezmann. C’est dommage, parce que vraiment il ne le mérite pas. Mais il nous a sauvés tellement de fois qu’il avait le droit de griller un petit joker. »

Blaise Matuidi et Olivier Giroud, dont le but absolument sublime est devenu « anecdotique » comme il l’a lui-même dit, ont raconté à peu près la même chose. Sans arrière-pensée, vraiment. Didier Deschamps a fait pareil, même si en tant que sélectionneur il avait peut-être un peu plus conscience des conséquences fâcheuses de cette erreur. On vous met tels quels les deux premiers échanges de la conférence de presse d’après-match.

  • Sale soirée…

« Oui, c’est un scénario catastrophe. Je ne vais pas accabler Hugo, parce que quand ça arrive à gardien c’est forcément une bévue. Il est souvent décisif mais là, ça nous coûte cette défaite. Le nul n’était pas le score idéal mais ç’aurait quand même été un bon point, ça nous aurait permis de laisser la Suède derrière nous. Il va falloir cravacher encore plus dur pour atteindre notre objectif ».

  • Il aurait dû dégager ?

« Ça, il le sait. S’il dégage la balle directement, il n’y a pas ce qu’il se passe après. Il a décidé de contrôler, d’avancer et il rate son dégagement. L’idéal aurait été de dégager vite et loin, je ne veux pas l’accabler, mais malheureusement il n’a pas fait ce choix-là ».

Et voilà la France deuxième de son groupe, derrière son adversaire du soir à la différence de buts. Il reste encore quatre matchs, dont trois à domicile, pour cette 94e minute ne soit qu’un simple contre-temps. « Vous allez voir sur les prochains matchs qu’on va retrouver le vrai Hugo et qu’il va encore nous sauver », prédit Mbappé. C’est ce qu’on espère tous.

4 partages

LAISSER UN COMMENTAIRE