La source de cet article se trouve sur ce site
Un tribunal israélien a accordé dimanche au Premier ministre Benjamin Netanyahu et à sa femme 25.000 euros de dommages et intérêts dans un procès pour diffamation intenté contre un journaliste ayant rapporté une scène de ménage entre eux.

Igal Sarna, journaliste au quotidien populaire Yedioth Ahronoth, devra ainsi dédommager les Netanyahu à hauteur de 100.000 shekels (25.000 euros) dont 60.000 shekels à M. Netanyahu et 40.000 shekels à sa femme Sara. Il devra également payer les frais de justice du couple, soit 15.000 shekels (3.750 euros), selon le jugement. Le couple lui réclamait 280.000 shekels (70.000 euros).

M. Sarna avait rapporté en 2016 sur son compte Facebook une scène extravagante: selon lui, une dispute entre Sara et Benjamin Netanyahu avait forcé le convoi officiel à s’arrêter dans la nuit sur le bord de l’autoroute entre Tel-Aviv et Jérusalem.

« Un homme, plus très jeune, a été jeté sur l’autoroute au milieu de cris », selon la transcription des propos du journaliste retenue par le tribunal. « Une certaine femme ne voulait plus de lui dans la voiture, faisant fi de toutes (les mesures de) sécurité », avait-il écrit.

Venu à la barre en mars, M. Netanyahu avait nié un tel événement: « C’est tellement faux, tellement absurde, ridicule ». Dimanche, le juge Azaria Alkalai a estimé que les allégations du journaliste n’étaient pas étayées par des témoignages.

Igal Sarna avait affirmé en mars ne pas vouloir révéler ses sources, « pour les protéger ». Le mauvais caractère supposé de Sara, épouse de M. Netanyahu depuis 1991 et mère de ses deux fils, est un sujet de discussion ou de commérage prisé des Israéliens.

publicitÉ

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here