La source de cet article se trouve sur ce site
Le président Trump, en visite diplomatique en Pologne, ne s’est pas rendu au mémorial du ghetto de Varsovie mercredi 5 juillet. Un choix que regrette la communauté juive du pays.

Cette décision est une nouvelle entorse à la tradition américaine, et Donald Trump devient ainsi le premier président, depuis vingt-huit ans, à ne pas se recueillir devant ce monument en hommage aux combattants juifs du ghetto de Varsovie morts en 1943, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Dans une déclaration conjointe retranscrite par le quotidien israëlien Haaretz, le grand rabbin de Pologne, Michael Schudrich, la présidente de la communauté juive de Varsovie Anna Chipczynska et le président de l’Union des communautés juives de Pologne Leslaw Piszewski ont qualifié cette décision d’«offense».

«Depuis la chute du communisme en 1989, tous les présidents et vice-présidents américains en visite à Varsovie ont tenu à visiter» ce monument pour représenter les Etats-Unis, «qui ont joué un rôle central pour mettre fin au fascisme» et se joindre à la «commémoration universelle des victimes de la Shoah, et à la condamnation de ceux qui en ont été les responsables», ont déclaré les auteurs du communiqué.

«Nous regrettons profondément le fait que le président Trump, qui a prononcé un discours à seulement 1,5 kilomètre du monument, ait choisi de rompre avec cette tradition louable, et tant d’autres. Nous sommes conscients que cette offense ne traduit pas l’attitude et les sentiments du peuple américain», ont-ils tenu à ajouter.

Trump remplacé par sa fille Ivanka

A la place de cette visite traditionnelle, Donald Trump s’est rendu mercredi au monument de l’Insurrection de Varsovie, représentant les soldats de l’armée polonaise qui ont participé à la libération de la capitale des mains des nazis en 1944.

Il y a prononcé un discours, rendant hommage à «une population juive dynamique, la plus grande d’Europe, [qui] a été quasiment réduite à néant après que les nazis aient systématiquement assassiné les juifspolonais, ainsi que de nombreux autres citoyens lors d’une occupation brutale».

Ivanka Trump, qui accompagnait son père pendant cette visite diplomatique de deux jours, s’est rendue au mémorial du ghetto de Varsovie ce jeudi en compagnie du grand rabbin de Pologne. Elle y a déposé une gerbe de fleurs de la part des Etats-Unis, et a récité le Kaddish, l’une des plus anciennes prières juives.

La femme d’affaire, âgée de 35 ans, s’était convertie au judaïsme avant son mariage avec Jared Kushner, petit-fils d’un survivant de l’Holocauste.

Source cnewsmatin

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

1 COMMENTAIRE

  1. Pourquoi les juifs sont-ils susceptibles au point de perdre la raison à tout propos!?
    Trump envoie sa FILLE convertie à l’orthodoxie et ça ne suffit pas, et qu’il évoque le Peuple Juif de Pologne anéanti et qui s’est battu aussi pour libérer Varsovie après le Ghetto, n’est pas suffisant????
    Ce sont les juifs qui sont insuffisants!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here