La source de cet article se trouve sur ce site

Écarté du gouvernement et décrié de toute part, Abdesselam Bouchouareb trouve un nouveau point de chute. L’ancien ministre de l’Industrie est en effet désigné par Ahmed Ouyahia comme membre du Bureau politique du Rassemblement national démocratique (RND).

Abdesselam Bouchouareb s’occupera des « relations extérieures » du RND. Un poste plutôt bien choisi pour un homme qui a tissé des liens durant des années de présence au gouvernement et, avant, dans les affaires. Car, avant de devenir membre de l’exécutif à deux reprises, une fois au début des années 2000 et une autre dans le dernier gouvernement Sellal, Abdesselam Bouchouareb et sa famille sont à la tête de certaines affaires liées notamment à l’agroalimentaire et aux matériaux de construction.

Parallèlement à cette vie économique, Abdesselam Bouchouareb a évolué au RND depuis la création de ce parti en février 1997. Cela fait 20 ans que l’ancien ministre de l’industrie est un protégé de l’ancien premier ministre. Preuve en est qu’en pleine polémique sur les orientations industrielles du gouvernement, Ahmed Ouyahia prend publiquement la défense de son protégé pour dénoncer un procès en sorcellerie. Il a même accusé le président du MSP, Abderrezak Makri, qui s’en est pris à Bouchouareb, de pratiquer «la politique du dégagisme».

Il faut dire qu’étant un ancien ministre, Abdesselam Bouchouareb n’a pas le droit de s’exprimer publiquement avant au moins une période de 6 mois après avoir quitté ses fonctions.

Rania Aghiles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here