La source de cet article se trouve sur ce site

Conséquence de la privation d’électricité et de l’accumulation de destructions par l’armée israélienne au fil des ans, de grandes quantités d’eaux usées polluent maintenant le territoire israélien, se lamente ynetnews, le site en anglais du quotidien Yediot Aharonot.




Les bassins de rétention et traitement des eaux usées de Beit Hanoun, dans l’extrémité nord de la bande de Gaza, ne peuvent plus fonctionner, faute de courant pour les pompes.

Les eaux usées se déversent donc dans la rivière Hanoun, qui passe en Israël, et polluent abondamment la région, ainsi que l’aquifère côtier jusqu’à Ashkelon un peu plus au nord. Et comme de juste, les moustiques, qui ne connaissent pas de frontières, prolifèrent dans les eaux stagnantes.

Des centaines de rotations de camions de vidange ne parviennent pas à enrayer le phénomène, pas plus que les levées de terre érigées par l’armée.

A aucun moment l’auteur de l’article ne s’interroge sur les souffrances endurées par le peuple palestinien, notamment les habitants de la ville-martyre de Beit Hanoun, qui ont subi depuis des décennies un nombre incalculable de bombardements et destructions perpétrés par l’armée israélienne.

Aucune mention n’est faite non plus des causes de la pénurie d’électricité, provoquée comme on le sait par une baisse drastique des livraisons israéliennes.

SIGNEZ la pétition pour la levée immédiate du blocus de Gaza : https://www.change.org/p/président-de-la-république-urgence-humanitaire-à-gaza-levée-du-blocus

Source : http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4989063,00.html

CAPJPO-EuroPalestine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here