La source de cet article se trouve sur ce site
Le défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées, de la place Charles de Gaulle – Étoile à la place de la Concorde a été une super manifestation réussie .

D’abord il a fait très beau , ciel bleu, soleil, température clémente  : c’est très important. Ensuite les troupes et tous ceux qui représentaient les forces de l’ordre n’ont pas fait une faute : les cuirs, les cuivres , les uniformes étaient impeccables et les véhicules parfaitement astiqués, la marche au pas cadencé sans faux pas. La Patrouille de France a survolé la Ville avec les nuages de fumée bleu, blanc, rouge, les hélicoptères dans un ballet indécis ont laissé les avions de combat déchirer le ciel.

Sur la chaussée, des véhicules de la Première Guerre Mondiale et des soldats américains ont commémoré le centième anniversaire de l’arrivée décisive du corps expéditionnaire américain . Donald Trump, la main sur le cœur, a écouté l’hymne américain, n’a pas cessé d’applaudir les troupes qui défilaient et d’écouter les explications prodiguées par Emmanuel Macron.

La gloire de la France

Le pas lent de la Légion Étrangère puis la cavalcade rouge et or  et la fanfare de la Garde Républicaine , la musique des Armées jouant des thèmes modernes : le Président américain ne s’est pas ennuyé une seule minute et le Président  français avait l’air parfaitement heureux de montrer au monde entier le gloire de la France.


Tous ceux qui ont suivi le défilé sur l’ Avenue ou devant un écran ont dû ressentir,  comme moi, une bouffée de fierté et de patriotisme . C’est beau, c’est grand la France !

La France et les Etats-Unis sont liées d’une manière indissoluble et Il faut laisser de côté tous les pisse-vinaigre . Dans la presse américaine on a pu lire des critiques sur Trump affirmant à Brigitte Macron qu’il la trouve en forme ( In good shape) , dans les media français on a discuté de la longueur de ses jupes, d’autres se préoccupent de savoir qui va payer l’addition du restaurant Jules Verne : c’est petit, c’est humiliant.

Le différend politique entre Trump et Macron concernant l’ accord de Paris pour le sauvetage de la planète ne fait pas de Trump un leader infréquentable. Un accord sera progressivement trouvé quand Il sera tenu compte des réticences et des appréhensions américaines souvent justifiées.

Pour le moment notre jeune Président qui se complaît dans son rôle de Chef des Armées, trace un parcours sans faute. Il faudrait que l’état de grâce continue suffisamment longtemps pour que nous n’assistions pas à un sursis mais à un sursaut .

André Mamou

Chers amis lecteurs,

Voilà déjà 5 ans que nous sommes là, pour vous donner la meilleure information : culturellement ouverte, politiquement variée, axée sur Israël et la communauté, mais attentive à la politique nationale et internationale. Oui mais, malgré tous nos efforts, malgré notre volonté forcenée de rester avec vous, nous nous essoufflons financièrement, et nous avons besoin de vous pour continuer. Alors si vous voulez nous aider, rien de plus simple : un clic sur « Faire un don », et d’avance MERCI à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here