La source de cet article se trouve sur ce site

Ce qu’il faut savoir

Il y a 75 ans, les 16 et 17 juillet 1942, 13 152 juifs étaient arrêtés à la demande des nazis et sur ordre du pouvoir français, et retenus quatre jours au Vélodrome d’hiver, à Paris, avant d’être emmenés dans des camps puis déportés. Moins d’une centaine survécurent. Emmanuel Macron commémore cet épisode noir de l’histoire de France, dimanche 16 juillet, en présence du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou. Vous pouvez regarder leurs discours et la cérémonie dans ce direct.

 Des discours puis un entretien. Emmanuel Macron et Benyamin Nétanyahou prononceront tous deux des discours pour conclure la cérémonie. Ils se rendront ensuite à l’Elysée pour un entretien, à midi, suivi d’une conférence de presse commune à 13h.

Une visite historique et contestée. C’est la première fois qu’un Premier ministre israélien est convié à participer aux commémorations de la rafle du Vel d’Hiv. Un choix critiqué par certaines associations comme l’Union juive française pour la paix, « choquée » qu’un dirigeant israélien soit convié à la commémoration d’un « crime contre l’humanité franco-français ».

 Un drame qui crée encore la polémique. Lors de la campagne présidentielle, Marine Le Pen avait affirmé que la France n’était « pas responsable du Vel d’Hiv », une déclaration vivement critiquée. La responsabilité de la France avait été officiellement reconnue en juillet 1995 par Jacques Chirac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here