La source de cet article se trouve sur ce site

POLITIQUE – Côté numérique, le président passe la vitesse supérieure. Emmanuel Macron a promis ce lundi 17 juillet une couverture de la France entière « en haut et très haut débit » d’ici « à la fin de l’année 2020 », devant la Conférence nationale des territoires réunie au Sénat. Un calendrier avancé de deux ans par rapport à sa promesse de campagne, qui fixait à 2022 l’accès au très haut débit sur l’intégralité du territoire.

« Je souhaite encore accélérer le calendrier afin de parvenir à une couverture en haut et très haut débit d’ici la fin de l’année 2020 » et « non plus 2022 », a déclaré le chef de l’Etat devant les représentants des collectivités territoriales. « Je vous confirme que ce n’est plus 2022: parce que si je vous dis 2022, je ne suis pas sûr que je serai en situation parfaite de pouvoir y répondre. Si je vous dis 2020, je sais que j’aurai encore l’année 2021 pour pouvoir rattraper les retards », a-t-il annoncé sous les rires et les applaudissements d’un auditoire jusqu’ici plutôt sceptique quant aux projets de réformes territoriales de l’exécutif.

Fustigeant les promesses déçues face à la fracture numérique, « la première chose qui nourrit les extrêmes » a-t-il estimé, Emmanuel Macron a justifié ce nouveau calendrier en pointant du doigt les opérateurs dont certains rechignent à investir dans les régions les moins rentables. « Nous devons donc, d’ici à la fin de l’année, prendre des mesures nouvelles d’incitation et de contrainte à l’égard des opérateurs de téléphonie », a-t-il ainsi souligné.

Cette annonce marque toutefois un glissement sémantique avec la promesse électorale du candidat MAcron qui promettait non seulement l’accès au haut et très haut débit à la France entière, mais l’accès au « très haut débit et à la fibre » d’ici la fin du quinquennat.

Devant la Conférence des territoires, Emmanuel Macron a explicitement écarté l’installation générale de la fibre optique sur le territoire. « Il est impossible de tenir la promesse de tirer la fibre dans tous les logements de la République. Cette promesse est intenable technologiquement et financièrement », a estimé le président de la République.

Pour garantir un accès au haut débit partout, Emmanuel Macron mise en revanche sur la « complémentarité entre la fibre et le mobile, en particulier l’internet mobile […] le développement satellite », citant également l’installation de cellules Femto qui permettent d’améliorer la réception et le transfert de données 3G.

Lire aussi :

« Jupiter déraille »: Mélenchon soutient le général de Villiers contre Macron

Liberté, visibilité, stabilité: la câlinothérapie de Philippe avant la diète des territoires

Finalement, les collectivités devront trouver non pas 10 mais 13 milliards d’économies

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here