La source de cet article se trouve sur ce site

Publié le : 6 août 2017

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pourrait devoir faire face à son ancien chef of staff, Ari Harow, qui est devenu un témoin de l’État contre lui.

Harow, qui a signé un accord de témoin d’État vendredi, a fourni à la police des informations importantes concernant les soupçons selon lesquels Netanyahu aurait reçu des cadeaux illicites de donateurs riches et se serait entretenu avec le propriétaire du quotidien Yedioth Ahronoth pour être mieux traité dans son média. En échange, Netanyahu aurait tenté de légiférer contre le principal concurrent du journal, l’Israel Hayom.

Netanyahu ©Youtube

Des dizaines « d’informations » ont été retrouvées dans l’ancien téléphone portable de Harow – lorsque la police a visité son appartement il y a quelques semaines.

En plus de donner à la police les éléments de preuve dont ils ont besoin, Harow aurait également fourni des éléments de preuve sur une enquête de corruption présumée entourant l’achat de sous-marins et de patrouilleurs pour la marine israélienne au conglomérat allemand ThyssenKrupp.

La majorité des détails qu’il a fournis ont déjà été référencés et sont considérés comme des «informations clés» qui pourraient conduire à un acte d’accusation contre le Premier ministre.

Netanyahu, de son côté, a passé le week-end avec sa famille à la résidence du Premier ministre à Jérusalem. Ses plus proches conseillers et confidents étaient présents. Et selon l’un d’eux, « Netanyahu n’a pas la moindre intention de démissionner. »

Par Jeremyah Albert – JSSNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here