La source de cet article se trouve sur ce site

Publié le : 8 août 2017

La situation dans les hôpitaux de Gaza devient de plus en plus désespérée… Et ce alors que le monde entier continu de fermer les yeux » sur « Mahmoud Abbas, ce grand homme de paix » qui commence à assassiner son propre peuple en ne lui fournissant plus l’aide dont il a besoin – car à Gaza, on ne vote pas pour lui.

Il y a maintenant quatre mois que l’Autorité palestinienne a décidé de ne plus envoyer tous les médicaments et les équipements médicaux destinés aux hôpitaux de Gaza.

Selon le ministère de la santé de Gaza, quelque 516 médicaments sont totalement indisponibles dans les hôpitaux de Gaza, ce qui représente 40% des médicaments habituellement utilisés. En outre, quelque 291 fournitures médicales (sur un total de 853) ne sont pas disponibles.

Les patients dans les hôpitaux de Gaza qui ont besoin d’analgésiques et de médicaments similaires sont invités à se rendre aux pharmacies privées et à payer eux-mêmes leurs médicaments.

Pourtant, Médecins Sans Frontières, qui a souvent accusé Israël pour la pénurie de médicaments de Gaza dans le passé, est silencieux aujourd’hui.

L’Organisation mondiale de la santé a publié une déclaration le mois dernier sur la façon dont la pénurie de médicaments et d’électricité (les deux organisées par Ramallah) affecte les hôpitaux de Gaza, mais le seul parti qu’il a accusé était Israël. Et ce, même si l’Autorité palestinienne s’est ouvertement vantée de réduire l’électricité à Gaza!

Et les autres «militants de la Palestine» sont également silencieux sur cette violation des droits de l’homme par «l’homme de paix modéré» qu’est Mahmoud Abbas.

L’hypocrisie est étonnante, mais normale et attendue.

Par Ariel Melles – avec EoZ – JSSNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here