La source de cet article se trouve sur ce site

Aujourd’hui smileys et autres emojis font presque partie de la ponctuation. Apparus en 1982, les smileys sont l’oeuvre de Steve Fahlman, un chercheur en informatique d’une université pennsylvanienne. Pourtant, de récentes découvertes laissent penser que ces abréviations trouveraient leur source 120 ans plus tôt.

En effet, le site ça m’intéresse relate que le ; ) aurait été utilisé pour la première fois par le célèbre président américain Abraham Lincoln. Et notamment dans l’un de ses discours en date du 7 août 1862 où le signe précède une indication sur la réaction de son auditoire : « (Applaudissement et rire 😉 ».

 

Une hypothèse rejetée en bloc par de nombreux spécialistes qui privilégient la thèse de la faute de frappe. Pourtant une enquête menée par le très sérieux journal, New York Times, précise que les fautes de frappes étaient quasiment nulles à l’époque car la machine à écrire n’ayant pas encore été inventée, les imprimeurs recopiaient les textes caractère après caractère. D’autre part, les « enquêteurs » remarquent que ce sont des crochets qui sont employés durant tout le texte pour signaler les indications. Alors quel aurait été l’intérêt de changer et d’y glisser un point virgule spécialement pour cette partie du discours. Le mystère reste toujours entier. 

OMG Churchill aussi… 

Et le 16e président des Etats-Unis n’est pas le seul à avoir été en avance question expression. En 2012, le Huffington Post publiait une lettre datant de 1917 dans laquelle figurait la désormais célèbre mention : OMG (Oh My God). Un sigle emprunté par le légendaire premier ministre britannique Winston Churchill dans l’une de ses correspondances. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here