La source de cet article se trouve sur ce site

Publié le : 10 août 2017

La synagogue pourra accueillir 300 personnes. La première pierre sera posée le mois prochain,

C’est un dossier vieux de plus de dix ans, que beaucoup pensaient définitivement enterré à Boulogne-Billancourt. Mais la communauté juive de la ville, qui comprend entre 12 000 et 15 000 fidèles selon ses représentants, aura bien un nouveau centre cultuel d’ici à 2019. La mise en place du futur chantier débutera la semaine prochaine. La première pierre devrait être posée en septembre.

Ce nouveau lieu de vie s’installera à l’angle des rues Barthélémy-d’Anjou et Marcel-Dassault, sur un terrain de 800 m2 mis à disposition par la ville, qui vient de signer un bail emphytéotique de 75 ans. Le site occupera quatre niveaux (un sous-sol, deux étages et un toit-terrasse). Il comprendra notamment une synagogue pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes et plusieurs espaces culturels.

Le projet datait de 2006. « Il avait enterré quelques années avant d’être déterré », raconte le maire (LR) Pierre-Christophe Baguet, ravi de le voir enfin aboutir. Car après la nouvelle mosquée en 2011, la maison des familles Saint-François-de-Sales pour les chrétiens en 2014, ou encore la rénovation du centre protestant, la ville « s’agaçait » de voir les choses traîner pour la communauté juive, pourtant en pleine expansion -elle compterait 20 % de pratiquants en plus en dix ans.

« Notre objectif est que chacun, dans la ville, puisse pratiquer son culte », explique le maire. La ville offrira à la communauté juive « les mêmes conditions financières » que pour les autres religions, à savoir un loyer mensuel de 1 000€ pour l’occupation du terrain.

Du côté de la communauté juive, on assume d’avoir « pris le temps de la réflexion. » A cause, notamment, de l’augmentation sensible du nombre d’alyahs (départ de juifs de France vers Israël), entre 2013 et 2015, notamment après la tuerie perpétrée par Mohamed Merah dans une école juive de Toulouse. « Il y a une vraie inquiétude des juifs de France vis-à-vis de l’augmentation de l’antisémitisme, explique Robert Ejnes, président de la communauté juive de Boulogne. Nous avons donc eu des doutes sur le projet : était-il surdimensionné ? »

Celui-ci a finalement été revu à la baisse tout en restant « ambitieux », d’après Robert Ejnes. Sa superficie sera de 1 370 m². En tout, 4 M€ seront investis, dont une part grâce à des subventions publiques, concernant la mission culturelle du site. Son permis de construire, qui n’a fait l’objet d’aucun recours, a été validé.

 Par leparisien – JSSNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here