La source de cet article se trouve sur ce site

En début de soirée, sur la piste détrempée de Londres, le Botswanais Isaac Makwala s’est élancé seul sur 200 mètres. Le sprinteur, porté par la foule, est parvenu à se qualifier en demi-finale au temps (en 20 »20). À l’arrivée, il s’est autorisé une série de pompes pour démontrer qu’il avait encore des ressources. Deux heures plus tard, il est parvenu à se qualifier pour la finale en terminant 2e de la première série.

Principal challenger du Sud-Africain Wayde van Niekerk sur les deux distances, Isaac Makwala n’avait pas été           autorisé à prendre le départ des séries par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) après un diagnostic de maladie           infectieuse, une épidémie de gastro-entérite sévissant dans un hôtel officiel de la compétition. Il avait été placé en quarantaine           en vertu des règlements de l’Agence publique de santé britannique (PHE).

Pourtant, l’encadrement botswanais n’a cessé de répéter que Makwala n’était pas malade et était apte à concourir. Le coureur           de 30 ans s’était même présenté mardi à l’entrée du stade pour disputer la finale du 400 mètres, mais avait été refoulé par des           officiels de l’IAAF, laissant la voie libre à van Niekerk.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here