La source de cet article se trouve sur ce site

Embed from Getty Images

Le ministère de l’Energie a présenté officiellement mardi son projet de développement des champs de gaz naturel Karish (de l’hebreu « Requin ») et Tanin (« Crocodile ») situés dans la zone maritime économique israélienne méditerranéenne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Karish et Tanin sont localisés à côté des grands gisements de gaz de Tamar et Léviathan en Israël. Selon le plan, le gisement de Karish sera développé en premier et celui de Tanin uniquement si la demande de gaz naturel est suffisamment élevée sur le marché intérieur.

Le ministre israélien de l’Énergie, Yuval Steinitz, a salué la proposition de démontrer la capacité d’Israël à « respecter le calendrier » du développement de ses ressources énergétiques naturelles. Steinitz a également déclaré qu’une fois les nouveaux champs de gaz opérationnels, « la concurrence augmentera et les prix … tomberont »

Les deux champs contiendraient environ 55 milliards de mètres cubes de gaz naturel, qui devraient arriver sur les côtes d’Israël d’ici 2020.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Actuellement, Israël compte entièrement sur le champ de Tamar, le seul pipeline utilisé pour ses besoins en gaz naturel. Les experts sécuritaires ont souligné que la dépendance d’Israël de l’unique champ de gaz naturel et du pipeline représente une potentielle vulnérabilité stratégique en cas de conflit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

  • Imprimer/Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here