La source de cet article se trouve sur ce site
Pour le quidam, comprendre un article scientifique relève de l’exploit. Développé par une équipe israélienne, un logiciel pourrait simplifier les textes pour les rendre accessibles au grand public.

La compréhension d’un article scientifique obéit à une cruelle loi de proximité: plus on s’éloigne de la spécialité, moins on le comprend, notamment à cause des termes techniques utilisés. «Le jargon est très excluant, explique Ayelet Baram-Tsabari, mathématicienne au Technion – Israel Institute of Technology, à Digital Trends. C’est comme un signe au lecteur qui lui dirait: ce texte n’est pas vraiment pour toi, tu ne le comprendras pas de toute façon.»

C’est pour aider les chercheurs à utiliser un vocabulaire plus compréhensible qu’Ayelet Baram-Tsabari et son équipe ont récemment imaginé et créé le De-Jargonizer et publié le principe de son fonctionnement dans la revue PloS One au mois d’août dernier.

Ce logiciel en ligne permet aux chercheurs de repérer dans leurs textes les mots les plus jargonneux. Il leur suffit ensuite soit de trouver un synonyme plus usuel, soit de définir ces mots dans le texte pour que celui-ci devienne plus lisible pour le commun des mortels.

Le logiciel colore les mots selon leur fréquence d’utilisation dans la langue courante. Si le mot n’est quasiment jamais employé, il devient rouge. Si son utilisation est peu fréquente, il est orange. Il est ensuite très facile de comprendre à quel endroit du texte il faut être plus explicite.

Par exemple, en utilisant le De-Jargonizer sur le résumé de l’article scientifique «A heterochromatin-dependent transcription machinery drives piRNA expression» paru dans la revue Nature, on se rend compte que les auteurs devront faire de sacrés efforts pour le rendre lisible au grand public: plus d’un quart des mots sont en rouge et un cinquième en orange. Seuls 55% du texte sont des termes utilisés couramment, selon le De-Jargonizer.

Source letemps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here