La source de cet article se trouve sur ce site

Une campagne est lancée pour la libération de Badran Jaber, 69 ans, militant contre l’occupation à Hébron, kidnappé chez lui par l’armée israélienne, le 9 août dernier, et en détention dite « administrative » c’est à dire sans inculpation et sans jugement, pour une durée illimitée, comme plus de 400 autres Palestiniens, dont notre concitoyen, l’avocat dranco-palestinien Salah Hamouri.


Comme pour tous les enlèvements de l’armée d’occupation Badran Jaber, a fait l’objet d’ue « raid » de nuit à son domicile avec ses 7 petits enfants âgés de 2 à 10 ans, enfermés dans une pièce de sa maison familiale.

Badran Jaber est un militant du FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine) très connu en Palestine occupée. Il s’est toujours battu pour le droit et la justice, et contre l’arrogance et la violence des colons d’Hébron qui martyrisent la population depuis de longues années. C’est à Hébron, que le colon Barouch Goldstein a assassiné en 1994, 29 Palestiniens en prière dans la mosquée Ibrahim et en a blessé des dizaines d’autres.

Baruch Goldstein, dont la mémoire est honorée chaque année par les colons de la ville sous la protection de l’armée israélienne.

Depuis cette date, la ville est bouclée et toute la vieille ville est interdite aux habitants palestiniens. Ce sont eux qui ont été puni pour ce massacre.

Baer Jabran a passé une bonne partie de sa vie dans les geôles de l’occupant, et il s’élève également contre la collaboration de l’Autorité palestinienne avec israël.

Il souffre de diabète, a récemment subi une opération au cœur et lutte contre un cancer. Ses jours sont en danger avec cette nouvelle incarcération.

« Pour moi et pour mes camarades du mouvement judéo-arabe Hithabrut-Tarabut, il est aussi un camarade et un ami très cher. Il est également un interlocuteur incontournable dans toute tentative de lutter conjointement contre le racisme et l’occupation en Israël. Badran Jaber est un exemple vivant de la lutte obstinée et conséquente contre le colonialisme qui ne perd pas de vue la perspective humaine et démocratique. » écrit Gerardo Leibner, qui lance un nouvel appel pour sa libération.

Source : Samidoun

CAPJPO-EuroPalestine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here