La source de cet article se trouve sur ce site

Le frontiste Axel Loustau, proche de Marine Le Pen, a obtenu mardi la condamnation en diffamation du site d’information Mediapart, qui avait diffusé deux photos de lui bras tendu et main levée en affirmant qu’il s’agissait d’un salut « fasciste ».
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné le directeur de la publication de Mediapart, Edwy Plenel, à 500 euros d’amende, et la journaliste Marine Turchi, auteur de l’article, à 500 euros avec sursis. Tous deux devront verser solidairement 1.000 euros de dommages et intérêts à M. Loustau et 2.000 euros pour les frais de justice.
Pour les juges, les éléments de preuve apportés par Mediapart « ne suffisent pas à prouver, avec certitude, qu’il s’agit d’un salut fasciste », et Marine Turchi « a manqué au devoir de prudence en affirmant sans nuance » que c’en était un.
Les deux photos litigieuses, qui datent de 2011, avaient été révélées par un documentaire de Canal+ diffusé le 24 novembre 2014 et reprises le même jour dans un long article de Mediapart intitulé « Le salut fasciste de l’argentier de Marine Le Pen ».
On y voyait M. Loustau bras tendu, main levée, devant un gâteau d’anniversaire lors d’une soirée privée sur une péniche, à l’occasion de ses 40 ans.
Axel Loustau, conseiller régional FN d’Ile-de-France et trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, a toujours soutenu qu’il s’agissait là d’un salut amical. « Je salue mes invités », « j’ai 150 personnes et des bougies qui illuminent mon visage », avait-il décrit, « profondément révolté », lors du procès début septembre.
Ces photos « ont clairement les codes d’un salut fasciste, et j’aurais pu préciser nazi », avait rétorqué la journaliste Marine Turchi. « Le pouce replié bien fermement sur la main, les autres doigts collés, et surtout l’inclinaison », « le bras est bien à la verticale ».
Pour le tribunal, cette « référence au +code+ gestuel nazi du pouce replié et de la main tendue (…) demeure de l’ordre de l’interprétation subjective », alors que « les autres éléments de la scène photographiée permettent tout autant de voir dans ce geste un salut de remerciement adressé à l’ensemble des convives, dépourvu de signification idéologique ».
Les photos illustraient une enquête réalisée pendant plus de deux ans par Mediapart sur le cercle des « anciens » du Groupe union défense – Gud, le syndicat étudiant d’extrême droite – qui entoure Marine Le Pen, notamment Frédéric Chatillon et Axel Loustau – par ailleurs poursuivis dans l’enquête sur le financement des campagnes 2012 du FN.
« Mediapart regrette cette décision et en fait immédiatement appel », a indiqué à l’AFP l’avocat des journalistes, Me Emmanuel Tordjman. « Mediapart demandera à la cour d’appel de reconnaître la qualité de son travail et le fait qu’il pouvait publier cette information relevant à l’évidence de l’intérêt général », a-t-il ajouté.
« Je me félicite de cette décision de bon sens, Mediapart avait fait une interprétation absolument subjective », a réagi pour sa part l’avocat d’Axel Loustau, Me Frédéric Pichon.

Source :
http://www.lepoint.fr/politique/loustau-fn-fait-condamner-mediapart-pour-lui-avoir-impute-un-salut-fasciste-10-10-2017-2163445_20.php

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here