La source de cet article se trouve sur ce site

Publié le : 7 novembre 2017

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s’est rendu lundi en Arabie saoudite pour rencontrer le roi Salman et le prince héritier Muhammed Bin Salman, le royaume du Golfe étant au plus fort de la répression contre les membres de la famille royale.

Abbas s’était rendu en Egypte, où il devait rencontrer le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, lorsqu’il a été convoqué à Riyad pour rencontrer les dirigeants saoudiens, selon le site officiel de l’AP, Wafa.

Le timing est très curieux, car cette invitation soudaine est venue en même temps que le bouleversement actuel en Arabie Saoudite où certains dirigeants ont été placés en résidence surveillée.

©http://www.middleeasteye.net/news/will-mahmoud-abbas-resign-riyadh-20793025

D’ailleurs, la presse palestinienne et les civils eux-mêmes se moque de la situation:

Certains utilisateurs de médias sociaux ont suggéré qu’Abbas avait été convoqué en Arabie saoudite pour remettre sa lettre de démission, à la manière du Premier ministre libanais Saad Hariri, qui a démissionné depuis Riyad samedi.

D’autres ont essayé de deviner dans quel hôtel de luxe Abbas serait placé en résidence surveillée.

Cependant, un analyste arabe a émis une idée intéressante.

Alors que l’AP travaille lentement à prendre le contrôle de certaines parties de Gaza, le Hamas a l’intention de maintenir ses forces militaires – exactement comme le fait le Hezbollah au Liban en dehors de l’armée libanaise.

Mais il est surtout probable que les saoudiens demandent le soutien de Ramallah à Riyad, face à l’Iran… Au moment même ou un missile iranien a été intercepté au-dessus de l’Arabie Saoudite, lancé depuis le Yémen.

Par Nisso Amzar – JSSNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here