La source de cet article se trouve sur ce site

Il a fallu que des étudiants juifs orthodoxes refusant de faire leur service militaire soient aspergés par ces canons à eau la semaine dernière, pour que certains s’émeuvent du fait que des véhicules de répression sont produits par un kibboutz israélien, et vendus depuis longtemps aux régimes les plus sanguinaires de la terre.


Et ce n’est pas la « grande presse » qui en parle, mais le magazine israélien alternatif en ligne « 972 », qui s’indigne que le kibboutz Beit Alfa vende, depuis plus de 40 ans, des camions anti-émeute à des régimes tels que ceux de Pinochet au Chili, et de Nkunrunziza au Burundi.

La semaine dernière des centaines de manifestants ultra-orthodoxes qui refusent de faire leur service militaire pour se consacrer entièrement à leurs études talmudiques ont bloqué l’entrée de Jérusalem. Ils ont alors été dispersés par le biais de camions les aspergeant d’une eau bleu fluo bien visible sur les images diffusées par les médias.

Ce que ces derniers ont moins souligné c’est que les canons à eau en question provenaient d’un kibboutz qui appartient au mouvement « socialiste et sioniste » de l’Hashomer Hatzair, qui en exporte un grand nombre depuis des décennies, en vantant le fait que les couleurs qui s’imprègnent sur les vêtements des manifestants, permettent de repérer et d’arrêter ces derniers après leur dispersion.

Ainsi, Lily Traubmann, Tamara Santos Traubmann, and Daniel Silberman, survivants du régime de Pinochet, dont une partie de la famille a été kidnappée et a disparu au Chili, en même temps que 3200 Chiliens, a déposé une requête auprès de l’Etat d’Israel pour avoir des informations sur ses liens étroits avec le régime de Pinochet. Celle-ci est accompagnée par un témoignage de Eitan Kaminsky, envoyé avec sa femmes au Chili par l’Agence Juive en 1989, pour enseigner dans une école juive de Santiago du Chili.

Ils tous deux vu, lors de manifestations pour la liberté dans la capitale chilienne, des véhicules aspergeant les opposants d’eau colorée et les repoussant avec telle puissance, qu’elle brisait des vitrines de magasins. Et sur ces véhicules était inscrite la mention : ‘Hakibbutz Haartzi Hashomer Hatzair.’”

Amnesty International a par ailleurs révélé que ce sont les véhicules anti-émeute fabriqués dans l’usine du même kibboutz Beit Alfa Technologies qui ont été utilisés par le président Nkurunziza à partir de 2015, quand il a voulu rester au pouvoir par la force, et que les Nations Unies ont dénoncé un « crime contre l’humanité », tant la répression des adultes, des femmes et des enfants, les meurtres, les mutilations et les tortures d’opposants, ont été féroce à partir de cette date.

Mais cela ne semble gêner ni le gouvernement israélien, ni les membres « socialistes » du Kibboutz Beit Alfa, qui se vantent même, sur leur site, d’organiser des célébrations de canons à eau dernier cri, encore plus « efficaces », et de recevoir des délégations de la police kenyane et brésilienne pour leur montrer leurs petits bijoux. (Le tout à côté d’annonces sur le ramassage écologique des bouteilles en verre et les invitations aux anniversaires des membres du Kibboutz de plus de 80 ans…)

En avril 2011, lors du départ du précédent directeur de l’usine de véhicules anti-émeute, le coordinateur du kibboutz, a même prononcé un discours dans lequel il déclarait : « Nous sommes particulièrement fiers de la livraison de 45 systèmes anti-émeute aux prisons californiennes, de l’exportation de 30 vehicles anti-émeutes au Zimbabwe, et de la fabrication en un temps record de 4 mois de 17 véhicules de contrôle des foules à la Turquie. C’est grâce à votre vigilance que ces contrats ont pu être signés et honorés ».

Pendant que les affaires continuent pour ce kibboutz, les citoyens israélo-chiliens, Lily, Tamar et Daniel attendent toujours une réponse du gouvernement israélien, conclut Eitay Mack, avocat et auteur de cet article.

(Traduit de l’hébreu en Anglais par Ofer Neiman et de l’Anglais en Français par CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here