La source de cet article se trouve sur ce site
Aucun d’entre nous ne peut oublier la date du 13 novembre 2015.
Chacun de nous a, présent à l’esprit, le lieu exact où il se trouvait ce soir cauchemardesque lorsque les terroristes islamiques ont frappé Paris !

Nous n’oublierons jamais comment, en quelques minutes, Paris, la France a été attaquée.
Malgré les actes islamistes des années précédentes et ceux plus récents de Charlie et de l’Hyper kasher, certains s’imaginaient protégés car ils n’étaient ni dessinateurs chez Charlie, ni policiers, ni militaires, et encore moins juifs…..
Ce 13 novembre 2015, tous étaient touchés par ce terrorisme qui avait déjà fait tant de victimes. Ce 13 novembre, une nouvelle guerre éclatait.
L’islamisme, frappant simultanément plusieurs lieux de la capitale, signait là, son premier acte de Guerre !
Ce 13 novembre 2015, dans des bars du 11e arrondissement et au Bataclan, 130 innocents ont perdu la vie et plus de 400 autres ont été blessés. Ce vendredi noir, des hommes, des femmes et des enfants, de toutes origines, de toutes religions et de nationalités différentes, se sont retrouvés face à des terroristes, qui au nom d’un islam intégriste conquérant et sans cœur, avaient décidé de punir ce qu’ils appellent « les mécréants ».
Ces gens sans histoire étaient paisiblement attablés à des terrasses de café ou étaient venus écouter un concert.
C’en était trop pour ces terroristes !
Nous n’oublierons jamais les images d’un Paris en état d’alerte maximale, d’une population contrainte de ne pas sortir et de rester confinée.
Nous n’oublierons jamais ces forces de l’ordre mobilisées partout et ne sachant pas si d’autres criminels étaient encore prêts à frapper:
Nous n’oublierons jamais le bal infernal des ambulances, les sirènes qui hurlaient et ces médecins, pompiers et autres sauveteurs, faisant tout pour sauver ceux qui étaient encore en vie et soigner les blessés.
Nous n’oublierons jamais, que ce 13 novembre 2015, certains ont eu le courage de nommer les assassins et de dire que le terrorisme islamique nous avait déclaré la guerre !
L’idéologie mortifère tue encore aujourd’hui et dans certaines de nos villes et dans certaines de nos banlieues. Encore trop nombreux sont ceux qui ne seront jamais Charlie, Policiers, Militaires ou encore moins Juifs !!!
Ils ne seront jamais non plus, ni Bataclan, ni Nice, ni tout autre lieu où le terrorisme islamique a frappé ou frappera encore.
Soyons sans concession face aux prêcheurs de haine qui appellent au Djihâd dans leur sermon. Dénonçons ces pseudo intellectuels au double langage tel que Tariq Ramadan et ses complices idéologiques comme Edwy Plenel.
Souvenons-nous et honorons les victimes. Pour elles, pour leurs familles, pour nous, soyons forts car cette guerre n’est pas encore gagnée.

Gil Taïeb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here