La source de cet article se trouve sur ce site
Les propos tenus par Thierry Ardisson et Karl Lagerfeld sur la « culture antisémite » des « familles musulmanes » dans « Salut les Terriens » ont provoqué une vague d’indignation.

Ambiance scandale sur le plateau de Thierry Ardisson. L’émission « Salut les Terriens » de ce samedi 11 novembre a créé le malaise auprès des téléspectateurs, après la diffusion de deux séquences diffusées dans l’émission de C8, toutes deux sur le thème de l’antisémitisme.

Invité à l’occasion de l’exposition Paris Photo durant laquelle il était mis à l’honneur cette année, Karl Lagerfeld a évoqué l’actualité de l’Allemagne et la montée de l’extrême droite dans son pays. « J’ai honte de l’Allemagne, pour moi-même, comme je suis allemand, je dois assumer », a-t-il avoué avant d’affirmer qu’Angela Merkel avait fait « une grosse faute » en accueillant des réfugiés pour « se donner une image charmante après l’image de marâtre qu’elle s’était donnée dans l’histoire de la crise grecque ».

Le célèbre couturier a continué en prévenant qu’il allait « dire une horreur » après avoir été lancé par Thierry Ardisson qui lui demandait si la Chancelière voulait « montrer […] que l’Allemagne était un pays accueillant […] par rapport à ce qu’il s’est passé pendant la Deuxième Guerre mondiale ». « On ne peut pas, même s’il y a des décennies entre eux, tuer des millions de juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après ». Cette phrase était suivie d’un exemple: « Je connais en Allemagne quelqu’un qui a pris un jeune Syrien qui parlait un peu anglais. Vous savez ce qu’il lui a dit au bout de quatre jours? ‘Vous savez, la meilleure invention de l’Allemagne, c’est l’Holocauste’. Il était dans la rue la minute qui suit, je vous le dis tout de suite », a-t-il raconté.

Sur le même plateau mais plus tard dans « SLT », Thierry Ardisson recevait Samia Maktouf, l’avocate de Latifa Ibn Ziaten lors du procès d’Abdelkader Merah. L’animateur a posé une question sur l’antisémitisme dans les familles musulmanes qui a semblé agacer son invitée.

« Soyons honnêtes, est-ce que dans des familles musulmanes, aujourd’hui qui vivent en France, est-ce qu’il n’y a pas de culture antisémite? Est-ce que dès le plus jeune âge… », a-t-il lancé avant de justifier sa question. « C’était pareil en France dans les années 30, ce n’est pas une critique du monde musulman. Quand quelqu’un était petit, il avait l’habitude d’être élevé dans une ambiance antisémite. Et quand il y a eu la guerre de 39, ça n’a pas étonné que la France envoie des Juifs dans des camps de concentration », a-t-il dit.

Indignation, signalements et récidive

Ces propos tenus par Thierry Ardisson et Karl Lagerfeld ont provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont relayé des appels à signalement auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel dénonçant des « propos racistes » et « abjects ». Un texte type a même été partagé par un téléspectateur pour faciliter le remplissage du formulaire de saisine du CSA.

Contacté par Le HuffPost, Thierry Ardisson et son agence de communication n’ont pas voulu « répondre à des tweets ». De son côté, le CSA qui s’attachait ce lundi matin du 13 novembre à comptabiliser le nombre de signalements qui lui ont été envoyés, a reçu plusieurs centaines de plaintes au sujet des propos de Karl Lagerfeld. « Moins d’un millier », précise l’instance.

Tout juste qualifié de « Pépé Zinzin » par Alessandra Sublet avec laquelle il entretient un rapport conflictuel, Thierry Ardisson a multiplié buzz et polémiques sur et en dehors de son plateau depuis le début de la saison télévisuelle.

Ce n’est pas la première fois que l’animateur fait réagir après des propos en rapport avec la Seconde Guerre mondiale et les juifs. En septembre dernier, Thierry Ardisson avait comparé les signalements des internautes au CSA à la délation des juifs pendant la guerre. « Twitter, c’est Twitter, ce n’est pas parce qu’ils reçoivent 40.000 dénonciations que c’est l’opinion publique, s’était-il indigné en réaction à une mise en garde. C’est fou comme les Français ont cette tendance à dénoncer quand même, ça a commencé en 1942… ».

Après l’ouverture d’une enquête du régulateur de l’audiovisuel au sujet de la polémique de la jupe de Nolwenn Leroy déclenchée par Laurent Baffie, Thierry Ardisson n’avait pas été tendre avec le CSA. « On est dans une époque de merde, pré-fasciste ». Je ne reconnais pas le CSA », avait-il lancé.

N’oublions pas que l’antisémitisme existe dans les familles musulmanes, et que c’est un autre tabou qui doit absolument être combattu : stop à l’angélisme et au #Pasdamalgam!!!
Source huffingtonpost

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here