La source de cet article se trouve sur ce site

Publié le : 14 novembre 2017

Les autorités israéliennes ont déclaré lundi qu’elles interdiraient l’entrée dans le pays d’un groupe de politiciens français cherchant à rendre visite au leader terroriste emprisonné Marwan Barghouti.

Cette décision faisait partie des efforts déployés par le gouvernement israélien pour empêcher les partisans du boycott du pays.

Obono @youtube

Dans une déclaration commune, les ministères israéliens de la sécurité intérieure et de la sécurité publique ont suggéré que la délégation “ne ferait même pas le déplacement.”

Les politiciens du parti communiste français et du parti de la France Insoumise, composé de quatre députés (le sénateur Pierre Laurent, quatre députés LFI, Clémentine AutainDanièle Obono, Muriel Ressiguier et Michel Larive et des élus locaux dont le maire PCF de Gennevilliers Patrice Leclerc), ont déclaré qu’ils prévoyaient de se rendre en Israël et dans les territoires palestiniens du 18 au 23 novembre.

La délégation espérait rencontrer Barghouti, un éminent dirigeant et prisonnier qui purge cinq peines d’emprisonnement à perpétuité pour son assassinat de 26 personnes dans des attentats suicides et des embuscades lors de la deuxième Intifada.

1 COMMENTAIRE

  1. La Syrie est à feu et à sang, on est le 13/11 à commémorer les crimes commis par Daech, et ils vont en ISRAEL uniquement pour voir un terroriste, et après ils prétendent qu’ils n’ont rien contre les Juifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here