La source de cet article se trouve sur ce site
La technique est redoutable, malheureusement renouvelée ou tentée dans de nombreux cas. Et l’on se retrouve face à ce schéma puant : « argent=juif ».

Ainsi envers la famille de mon demi-frère qui réside dans une ville de province du sud-ouest et qui a occupé jadis des fonctions de manager dans l’industrie du luxe. Mon neveu au cours de ses sorties nocturnes a bien sûr fait des rencontres, a trop parlé, s’est trop confié et des « petites frappes » se sont liées à lui…La suite est assez simple : on boit ensemble, on va hurler sur les stades ensemble, on partage ensemble, on vient en cachette dans la maison des parents et là on découvre les meubles et objets anciens, les tableaux et l’œil en fait l’inventaire…mon neveu qui n’est pas de confession juive est perçu et va être traité comme tel.

Petit à petit, une relation de dominant à dominé s’installe. Mon neveu est menacé, racketté (il doit verser une somme importante chaque mois), brutalisé…Mon frère engage des procédures de signalement, de protection ce qui amplifie et provoque l’ire de ce « gang de barbares »…Mon neveu est séquestré, torturé (oreilles brûlées, acide versé sur son corps), son appartement est dévasté comme le montrent toutes ces photos.

Après enquête personnelle, je découvre les liens nauséabonds entre ces voyous patentés et le milieu frontiste ainsi que celui des cités : délinquants, frontistes locaux, français fraîchement du sol…désolé de m’exprimer ainsi.

Tous ces événements sont en cours d’enquête, de procédures et nous souhaitons les arrestations et la traduction devant une cour d’assises.

Ardent défenseur de la communauté juive, historien de cœur et de raison, il m’appartient d’alerter du danger qui rampe comme un serpent dans le sous-sol de la France.

Jacques Petit-jean

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here