La source de cet article se trouve sur ce site

La fatwa  a été prononcée lundi par le grand mufti de la monarchie saoudienne. Dans un tweet, le ministre israélien de la Communication, Ayoub Kara, a remercié le grand mufti d’Arabie saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh pour sa fatwa. Il l’a même invité à visiter Tel-Aviv….

Le grand mufti d’Arabie saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh

Le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, a prononcé une fatwa en défaveur de la guerre contre les juifs et des manifestations à Al-Aqsa qu’il a qualifié « de contraires aux pratiques religieuses ». « Il est possible de s’allier avec l’armée israélienne pour éradiquer totalement le Hezbollah qui est une organisation terroriste » a écrit le grand mufti d’Arabie Saoudite qui n’en est pas à son coup d’essai puisque en juillet dernier, il avait appelé sur une radio locale, tous les musulmans à s’allier à Israël pour combattre le Hamas et le Hezbollah. Selon le mufti, il est parfaitement permis que des musulmans demandent l’aide d’Israël pour combattre le Hamas, qui à son sens, est  «une organisation terroriste», appelant par là-même, tous les musulmans qui manifestent contre les dernières violences commises par l’armé israélienne sur l’esplanade des mosquées, à arrêter leur opération de «chahut» inutile et contre-productif.

Rappelons aussi qu’Israël et l’Arabie Saoudite ont renforcé leurs relations diplomatiques ces derniers temps. Israël et Arabie saoudite se sont même réunis dans le cadre de la commission des droits de l’homme de l’ONU, pour voter  une résolution  condamnant le régime syrien pour ses violations des droits de l’homme et notamment pour les massacres de civils perpétrés par l’armée de Bachar El-Assad.

En revanche, le responsable de l’Autorité Palestinienne en charge des affaires étrangères, Riyad Malki, cité par l’ agence de presse Wafa de l’AP, a confié mardi qu’une normalisation des relations avec Israël ne peut-etre envisagée par l’Arabie Saoudite avant qu’un accord de paix entre Israël et l’AP soit atteint. Le roi saoudien Salman bin Abdul Aziz l’aurait clairement expliqué à Abbas lors de leur réunion à Riyad la semaine dernière. Mais la menace exercée par l’Iran sur ses voisins au Moyen-Orient pourrait bien conduire à des alliances jusqu’alors impensables avec Israël…

Tel-Avivre –

Print Friendly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here