La source de cet article se trouve sur ce site

La fin du Kebab turc sur le continent européen pourrait être proche. Les législateurs au Parlement travaillent à interdire l’utilisation du phosphore, nécessaire pour maintenir “sainement” la viande de kebab.

Selon les estimations, 1,3 million de kebabs sont vendus quotidiennement en Grande-Bretagne dans plus de 20 000 boutiques.

En Allemagne, le plat est considéré comme le fast-food le plus rapide et le plus populaire, et ses commerçants mettent désormais en garde contre l’apocalypse. « Si le Parlement européen prend cette décision, ce sera une peine de mort pour le kebab dans les pays de l’UE », a déclaré Kennan Kionko, de l’Association allemande des fabricants de kebabs.

En France, Benoît Hamon serait le premier déçu d’une telle décision.

Les législateurs au parlement demandent l’interdiction suite à une recherche scientifique qui a montré un lien possible entre le phosphore injecté dans les aliments et les maladies cardiaques. Les lois de l’UE interdisent l’utilisation d’additifs pour la viande, mais il existe des exceptions – et jusqu’à présent, la viande du kebab était relativement sûre.

Dans deux semaines, le Parlement votera sur la question. Le Parti Socialistes et les Verts européens ont déjà annoncé leur véto au projet, faisant valoir que le phosphore est sain pour la santé.

Par Greg Sulin – JSSNews

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here