La source de cet article se trouve sur ce site

 

Après des décennies de terreur, de harcèlement et de vandalisme, la Knesset cherche à rétablir l’ordre sur le Mont des Oliviers.

 

Depuis des décennies, les juifs qui visitaient ce plus ancien cimetière juif du monde ont été victimes de harcèlement, d’agressions et même d’attentats terroristes lorsqu’ils se rendaient sur les tombes de leurs proches ou de rabbins éminents des générations passées.

Alors que depuis des dizaines d’années, des individus isolés ou même des petits groupes de visiteurs du cimetière du Mont des Oliviers y étaient la cible de gangs arabes, ces dernières années les assaillants sont devenus plus audacieux, s’attaquant à des groupes plus nombreux lors de funérailles.

En décembre 2014, des lanceurs de pierres arabes ont attaqué un convoi d’endeuillés lors d’un enterrement au cimetière du Mont des Oliviers, blessant deux personnes.

Des vandales arabes ont également pris pour cible les pierres tombales des personnes enterrées là, les détruisant et remplissant les tombes d’ordures.

“A notre grande horreur, on nous a montré d’innombrables tombes ouvertes et des pierres tombales brisées et détruites dans la section des ‘hassidim de Gour “, déclarait en 2014 Helen Freedman, directrice de l’AFSI (Americans for a Safe Israel). “Egalement, des caméras de sécurité ont été brûlées et détruites.”

Les images suivantes ont été prises par Janet Lehr et Judy Kadish de l’AFSI :

En 2016, un terroriste arabe a blessé un étudiant de Yeshiva juste à l’extérieur du cimetière, le poignardant avec un tournevis.

Suite à cette attaque, le Comité des Finances de la Knesset avait augmenté le financement pour sécuriser le Mont des Oliviers. Pourtant, ses visiteurs témoignent que le vandalisme et le harcèlement y demeurent des problèmes permanents.

Désormais, 61 membres de la Knesset, tous partis politiques confondus, se sont unis pour attirer l’attention sur les problèmes persistants de sécurité sur le Mont des Oliviers, et faire pression sur le gouvernement afin qu’il réprime les vandales.

Dirigés par le député Shas Yoav Ben Tzur, les 61 députés ont formé le groupe pour la protection et la restauration du Mont des Oliviers, afin de mettre fin à la profanation des tombes du cimetière et traduire en justice ceux qui attaquent les visiteurs.

“Je suis fier de présider le plus grand groupe de la Knesset”, a déclaré Ben Tzur. “Depuis que ce groupe a été créé, le nombre de profanations graves a considérablement diminué, et ça ne fait que commencer. Nous ferons tout ce qu’il convient pour protéger la dignité des personnes enterrées et assurer la sécurité des visiteurs.”

La Commission internationale pour la protection du Mont des Oliviers, dirigée par Avraham et Menachem Lubinsky, a salué la création de ce nouveau groupe :

“C’est historique et sans précédent, car ce groupe représente désormais un consensus entre tous les partis, et inclut des membres de toutes les sphères politiques – à l’exception de la Liste Arabe Commune.”

Traduction et adaptation par Nitzotz pour JSSNews – Article original de Hezki Baruch et David Rosenberg pour Israelnationalnews 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here