La source de cet article se trouve sur ce site
Israël, Chypre, la Grèce et l’Italie ont signé mardi un accord historique portant sur des futures exportations de gaz israélien vers l’Europe.

Le protocole concerne l’édification d’un gazoduc appelé Med East qui partira d’Israël jusqu’en Italie pour fournir du gaz naturel à des pays d’Europe en traversant les eaux territoriales chypriotes et grecques.

C’est le ministre des Infrastructures nationales, de l’Energie et de l’Eau, Youval Steinitz qui a signé cet accord-cadre au nom du gouvernement israélien à Nicosie. Après la signature, le ministre a déclaré: « Ce pipeline fera d’Israël un acteur important sur le marché de l’énergie en Europe ». Les ministres de l’Energie des quatre pays signataires concernés ont convenu qu’il s’agit d’un projet d’infrastructures d’importance stratégique majeure au bénéfice de ces quatre pays mais aussi de l’Union européenne dans le domaines d l’approvisionnement en énergie.

Le pipeline aura une longueur de 2.100 km et passera à une profondeur de 3 km sous les eaux. Sa construction coûtera au moins 25 milliards de shekels. L’accord définitif doit être signé au cours de l’année 2018 et la date de l’achèvement des travaux est prévue pour 2025.

Lors d’une rencontre tripartite des dirigeants israélien, chypriote et grec au mois de juin dernier, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou avait déclaré avec enthousiasme: « Il y a encore quelques mois, ça relevait de la fantaisie. Aujourd’hui, ça devient réel. Le gazoduc Med East s’apparente à une révolution ». De son côté, son homologue grec Alexis Tsipras avait dit: « Ces ressources ont renforcé notre coopération stratégique. Elles vont aussi contribuer à la paix et à la stabilité dans la région ».

Source lphinfo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here