La source de cet article se trouve sur ce site

 

L’Etat Islamique dans le Sinaï déclare la guerre au Hamas lors d’une exécution épouvantable

Un membre de Daesh accusé de trafic d’armes en faveur des dirigeants de Gaza s’est fait tirer une balle derrière la tête alors que les tensions entre les deux groupes terroristes rivaux éclatent. Le Hamas rejette ce clip vidéo comme étant une “mise en scène sioniste”. 

Capture d’écran de la vidéo diffusée le 3 Janvier 2017. (Screenshot)

La branche de l’Etat Islamique dans la Péninsule du Sinaï a appelé, mercredi, ses partisans à attaquer le Hamas, lors d’une horrible exécution retransmise en vidéo, alors que les tensions qui mijotent depuis longtemps entre les deux groupes terroristes rivaux éclatent au grand jour.

Cette vidéo longue de 22 minutes atteint son paroxysme par l’exécution de l’un des membres de Daesh, qui se fait tirer une balle derrière la tête pour avoir été soupçonné de trafic d’armes en faveur du Hamas.

“Le Hamas emploie le trafic clandestin de ces armes afin de renforcer tout ce qui va à l’encontre de la révélation par Allah. Il combat aussi les partisans de l’Etat Islamique dans la Bande de Gaza et le Sinaï et empêche la migration de ces partisans de la Bande de Gaza vers le Sinaï”, déclare le porte-parole sur la vidéo, auquel on fait référence comme s’appelant Abu Kazem al-Maqdisi, prédicateur de l’Etat Islamique dans le Sinaï originaire de Gaza.

Maqdisi appelle son, auditoire à attaquer les quartiers-Généraux et tribunaux du Hamas à Gaza, comme représentant les “piliers de la tyrannie”.

A la fin de la vidéo, le narrateur déclare qu’un homme, appelé Musa Abu Zamat, issu des rangs de Daesh, est condamné à mort pour “trafic d’armes en direction des apostats des Brigades Izz-a-Din al-Qassam”, en mentionnant l’aile militaire du Hamas.

Capture d’écran de la vidéo diffusée le 3 Janvier 2017. (Screenshot)

L’accusé est ensuite exécuté d’une balle derrière la tête.

Le tireur est identifié dans des reportages d’actualité comme étant Muhammad al-Dajani, lui-même ancien membre de la branche militaire du Hamas à Gaza, liquidant un allié logistique de ses anciens maîtres.

La famille de Dajani a diffusé un communiqué de presse dénonçant l’action de son parent dans cette vidéo.

Le Hamas, groupe terroriste voué à la destruction d’Israël, dirige Gaza depuis une décennie, mais il est régulièrement critiqué par des groupes djihadistes plus radicaux dans la Bande de Gaza.

Le Hamas a arrêté des dizaines de djihadistes salafistes qui continuent d’être une source de tension entre les deux camps.

Le groupe terroriste palestinien qui dirige Gaza est accusé par le gouvernement de l’Egypte voisine d’aider l’insurrection de l’Etat Islamique dans la région hostile du Nord Sinaï.

Ces derniers mois, le Hamas a renforcé la sécurité le long de la frontière sud de Gaza avec l’Egypte, en cherchant à rassurer le Caire qu’il combat bien les sympathisants de Daesh. La répression du Hamas à l’encontre des djihadistes égyptiens comme un élément-clé pour restaurer les relations entre le Hamas et le Caire, qui, depuis joue un rôle central dans les accords de réconciliation palestinienne.

Des centaines de soldats égyptiens, d’agents de police et de civils ont été tués, en combattant l’insurrection islamique dans le Sinaï. Mais, récemment, les djihadistes se sont, à nouveau, retournés contre le Hamas.

En août, un membre de l’Etat Islamique a mené le premier attentat-suicide contre les forces du Hamas à Gaza, en tuant un chef des garde-frontières islamiste.

Salafistes palestiniens manifestant au sud de la Bande de Gaza en Septembre 2012. (Abed Rahim Khatib/Flash90)

 

Dans cette vidéo de 22 minutes, Daesh accuse aussi le Hamas d’avoir échoué à empêcher la décision du Président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. La vidéo commence par une séquence montrant cette annonce faite depuis la Maison Blanche.

L’Etat Islamique fustige aussi le Hamas pour être incapable de combattre les Juifs pour les bonnes raisons.

La vidéo montre des séquences de dirigeants du Hamas disant que le groupe terroriste ne combat les Juifs qu’à cause des terres palestiniens “occupées” et que le groupe n’a rien à redire, concernant la religion juive en tant que telle.

Le narrateur de la vidéo critique le Hamas parce qu’il ne combat pas les Juifs” à cause de leur fausse croyance”.

Daesh vilipende également le Hamas pour avoir accepté les valeurs démocratiques en participant aux élections contre les factions palestiniennes rivales et pour être un agent de l’Iran (des apostats chiites). Le Hamas a déclaré que l’Iran est actuellement son plus important soutien militaire.

Jeudi, le porte-parole du Hamas, Salah Bardawil, a rejeté cette vidéo de l’Etat Islamique comme étant une “mise en scène sioniste”.

Le chef du groupe terroriste Hamas à Gaza, Yahya Sinwar (au Centre-Gauche) visite la frontière avec l’Egypte près de Rafah, on 6 Juillet 2017. (AFP Photo/Said Khatib)

 

La vidéo est une “mise en scène sioniste, où des figurants arabes participent à déformer la résistance… C’est ce pourquoi les services de renseignements sionistes et ses laquais travaillent”, écrit-il dans un communiqué sur Twitter.

Bardawil argumente en disant que le conflit du Hamas avec les Salafistes n’est pas idéologique, mais plutôt lié aux questions sécuritaires (faut-il ou pas tirer sur Israël, quand et avec quelle intensité)…

Adaptation : ©JForum avec agences.

The post Daesh déclare la guerre au Hamas par une exécution sordide© appeared first on JForum.

1 COMMENTAIRE

  1. Ces querelles entre fanatiques sont d’ordre sportif: c’est à qui fera le plus de victimes. Elles rappellent la rivalité entre le commandant du camp d’Auschwitz, qui n’était certes pas un ami des Juifs, et les commandants SS des camps de Maïdanek et Treblinka, qui étaient parvenu à un meilleur rendement de leurs chambres à gaz. Il les haïssait plus que tout au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here