La source de cet article se trouve sur ce site
Une littérature exhumée selon lui des “poubelles qui est une forme “d’antisémitisme mondain”.

Alexis Corbière (LFI) a dénoncé mardi la réédition prévue, par Gallimard, des pamphlets antisémites de Céline, “de la littérature de merde”, exhumée selon lui des “poubelles”, et une forme “d’antisémitisme mondain” affaiblissant “toute possibilité de sanctionner d’autres tendances antisémites”.

Gallimard envisage de publier en mai 2018, sous le titre “Écrits polémiques”, un volume rassemblant les textes antisémites et racistes de Louis-Ferdinand Céline: “Bagatelles pour un massacre”, “L’école des cadavres” et “Les Beaux draps”.

“Il n’y a pas d’un côté l’antisémitisme des quartiers populaires qui doit être condamné, et l’antisémitisme mondain du Quartier latin, devant lequel, parce qu’il y a trois points d’exclamation et trois points de suspension, on doit dire +C’est fabuleux!”, s’est indigné Alexis Corbière sur France Inter.

“Pourquoi aller chercher ça dans les poubelles de Céline”, alors que l’auteur “s’était lui même opposé”, de son vivant, à la réédition?, a demandé M. Corbière.

Alors que “d’autres ouvrages” de l’écrivain, comme “Voyage au bout de la nuit”, “doivent être connus”, ces pamphlets, “c’est de la littérature de merde, des glapissements antisémites”, a-t-il tranché.

De plus, “Céline (…), c’est une ordure qui va continuer à écrire dans des journaux de Collaboration pendant la guerre en appelant au meurtre”, a-t-il jugé.

En rééditant les pamphlets, “on affaiblit toute possibilité de sanctionner d’autres tendances antisémites”, a aussi argué l’élu de Seine-saint-Denis, citant comme exemples l’essayiste Alain Soral et le polémiste Dieudonné.

“Il y a un coup éditorial que je n’approuve pas, une mode qui est en train de se mettre en place. On a réédité, dans sa totalité +Les décombres+ (de Lucien Rebatet), (…) et demain on va continuer… Pourquoi ne pas éditer +La France juive+ d’Edouard Drumont, (…) +Les Protocoles des sages de Sion+? On va me dire +il y a un appareil critique+, mais d’où vient l’intérêt”, a-t-il protesté, dénonçant “un goût morbide”.

“Je ne suis pas pour interdire. Si on cherche ce genre de textes, on peut les trouver, chez des bouquinistes, sur internet”, a assuré M. Corbière, refusant toutefois qu’une “grande maison d’édition” apporte “sa forme de caution, de banalisation, de généralisation de ces textes”.

i24news.fr

The post Une littérature exhumée des “poubelles qui est une forme d’antisémitisme mondain” appeared first on JForum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here