La source de cet article se trouve sur ce site

Victoire pour les défenseurs des animaux en Suisse. Les homards devront désormais être assommés avant de passer à la casserole. Le Conseil fédéral Suisse a adopté mercredi une ordonnance interdisant, à compter du 1er mars, de plonger les homards vivants dans de l’eau bouillante.

Avant leur mise à mort, ils devront être étourdis à l’aide de chocs électriques ou par « destruction mécanique du cerveau ». Leurs conditions de transport sont elles aussi améliorées. Les crustacés devront être maintenus dans leur « environnement naturel » au lieu d’être transportés sur de la glace ou dans de l’eau glacée.

Défenseurs des animaux et scientifiques sont affirmatifs : les homards souffrent lorsqu’ils sont ébouillantés. Ils possèdent un système nerveux complexe qui fait qu’ils ressentent la douleur. Avec pour objectif d’améliorer la manière dont sont traités les animaux, cette ordonnance s’accompagne d’autres mesures.

Les Suisses ne pourront plus empêcher les chiens d’aboyer, les dispositifs anti-aboiements seront eux aussi interdits. L’ordonnance définit également les critères pour une « mise à mort correcte », dans le cas où un animal ne peut plus être soigné ou ne peut l’être qu’au prix de grandes souffrances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here