La source de cet article se trouve sur ce site

Trois surveillants pénitentiaires du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) ont été poignardés, ce jeudi après-midi, par un détenu allemand condamné pour terrorisme.

« Il est sorti comme un fou en criant ‘Allahou akbar’ », « armé d’une paire de ciseaux et d’un couteau de cantine trafiqué »

Le ministère de la Justice a confirmé ces informations en précisant que le pronostic vital des surveillants n’était pas engagé et qu’un seul avait été hospitalisé pour une blessure au cuir chevelu.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Placé à l’isolement depuis le week-end dernier, le djihadiste, un converti du nom de Christian Ganczarski a demander à passer un coup de téléphone. Il s’est jeté sur les surveillants lorsque ces derniers ont ouvert sa cellule, ce jeudi aux alentours de 16h.

« Il est sorti comme un fou en criant ‘Allahou akbar’ », « armé d’une paire de ciseaux et d’un couteau de cantine trafiqué », rapporte le délégué local du syndicat Ufap. Ces objets à bouts ronds sont autorisés en cellule mais peuvent être rendus plus tranchants, précise-t-il, et « il a visé la carotide sans y parvenir »

« L’un des collègues est sérieusement blessé au cuir chevelu et a été hospitalisé, indique une source syndicale. Le second collègue a esquivé un coup porté au niveau de la carotide. Quant au troisième, il a reçu un coup au thorax. » L’arme utilisée pourrait être une paire de ciseaux, un couteau de cantine ou une règle métallique aiguisée – bonjour la surveillance des terroristes !

Selon le délégué local du syndicat FO Pénitentiaire, le surveillant le plus touché souffre d’une « plaie importante au cuir chevelu après avoir esquivé un coup à la carotide ». Un autre a reçu « une griffe » au cou et un troisième se plaint d’une « ecchymose ».

Combattant d’Al Qaeda, il finissait de purger sa peine

Condamné en 2009 à 18 ans de prison pour sa participation à l’attentat de Djerba (Tunisie) qui avait causé la mort de 21 personnes en 2002, cet homme avait été transféré à Vendin-le-Vieil, en 2015. « C’était un détenu chiant mais pas violent », confie encore une source syndicale ce qui montre que les djihasites ne changent jamais d’objectif et que les peines de prison ne sont que des bombes à retardement.

Il devait bientôt sortir de sa prison du Pas-de-Calais et finissait de purger sa peine, mais il venait d’apprendre qu’il allait être extradé vers les Etats-Unis pour une autre affaire. « C’est pour cela qu’il avait été placé à l’isolement» : il avait cessé de jouer le jeu et de dissimuler son vrai visage.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « tentative d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste ». Elle a été confiée à la Sous direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Source http://www.leparisien.fr/faits-divers/vendin-le-vieil-un-detenu-islamiste-poignarde-trois-surveillants-11-01-2018-7495452.php

  • Imprimer/Email

    2

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here